Les combinaisons de Breaking Bad entrent au musée

Bryan Cranston, qui a incarné le protagoniste Walter... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Bryan Cranston, qui a incarné le protagoniste Walter White dans Breaking Bad, touche sa fameuse combinaison Tyvek lors d'un évènement au Smithsonian Institution.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Le chapeau de Walter White, professeur de chimie devenu baron de la drogue, et les emblématiques combinaisons de protection jaunes qu'il utilisait avec son acolyte Jesse Pinkman pour «cuisiner» de la métamphétamine dans la série Breaking Bad, sont entrés au musée mardi.

Quelques-uns des objets marquants de cette série culte ont été remis au Musée national d'histoire américaine de Washington lors d'une cérémonie en présence de plusieurs acteurs, «reconnaissance de l'influence de la série sur la culture américaine», selon l'institution.

Le chapeau de Walter White quand il se métamorphose en «Heisenberg», les combinaisons jaunes de protection et les masques à gaz utilisés par Walter White et Jesse Pinkman dans leurs laboratoires clandestins, le badge de policier de l'agent Hank Shrader, trois sachets de cristaux de métamphétamine bleus (en fait des bonbons utilisés sur le tournage) ou un gobelet de la chaîne de fast-food virtuelle Los Pollos Hermanos ont ainsi été légués au musée par les producteurs.

«Je suis l'homme qui a fait entrer la métamphétamine au Musée national», a plaisanté Dwight Bowers, conservateur du Musée national d'histoire américaine.

Bryan Cranston, l'acteur qui incarne Walter White, a fait le bonheur des photographes en recoiffant son chapeau quelques instants.

«Breaking Bad a été une aventure extraordinaire, qui a changé ma vie. On me demande souvent si la série ne me manque pas. La vérité c'est que non, parce que Vince Gilligan (le créateur) et les auteurs ont ciselé cette série avec un tel degré de perfection, avec un début, un milieu et une fin (que si on avait voulu poursuivre) cela aurait presque ruiné l'expérience que l'on a eue», a-t-il dit.

D'autres comédiens de la série étaient également présents, comme Aaron Paul (qui joue le rôle de Jesse Pinkman), Dean Norris (Hank Schrader, le beau-frère), Jonathan Banks (Mike Erhmantraut, l'homme de main) et RJ Mitte (Walter White Jr, le fils).

«Il y a eu deux versions de la combinaison de protection. Avec la première il y avait un problème de son, des bruits de frottement quand on marchait, donc elle a été remplacée par un second modèle, plus satiné et confortable... Mais aucune de ces deux combinaisons ne respirait, donc c'était comme être dans un sauna», s'est encore rappelé l'acteur au vu des deux combinaisons jaunes anticontamination.

«Les voir là me rappelle de bons souvenirs. L'expérience est éphémère, mais les souvenirs sont là pour toujours», a-t-il conclu.

Toutefois, les objets de Breaking Bad ne seront pas présentés au public avant 2018 et une exposition sur la culture américaine actuellement en préparation.

Breaking Bad a été diffusée de 2008 à 2013. La série raconte l'histoire de Walter White, professeur de chimie sans histoires à Albuquerque, au Nouveau-Mexique, qui, atteint d'un cancer du poumon à un stade avancé, se transforme peu à peu en baron de la drogue pour payer son traitement et subvenir aux besoins de sa famille.

La série, encensée par la critique et les fans, a été récompensée à de multiples reprises.

Le Musée national d'histoire américaine dispose déjà d'objets utilisés dans d'autres séries, comme Mad Men ou Seinfeld.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer