• Accueil > 
  • Arts > 
  • Télévision 
  • > Une famille tchèque vit sous l'occupation nazie... dans une émission de téléréalité 

Une famille tchèque vit sous l'occupation nazie... dans une émission de téléréalité

Encore avant la diffusion du premier épisode, cette... (Photo tirée d'une vidéo)

Agrandir

Encore avant la diffusion du premier épisode, cette téléréalité intitulée Vacances sous le protectorat a fait l'objet de sévères critiques de la presse de plusieurs pays.

Photo tirée d'une vidéo

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
PRAGUE

La télévision publique tchèque CT a diffusé samedi soir le premier épisode d'une nouvelle émission de téléréalité qui a déjà soulevé de vives controverses: une famille s'est retrouvée sous l'occupation nazie, pour affronter des conditions de vie et périls reconstitués de façon réaliste.

L'émission est composée de huit épisodes dont la diffusion est prévue jusqu'au 13 juin. Des épisodes sont intitulés par exemple Règles de survie, Razzia, ou encore Avec un gestapiste derrière le dos.

La CT (Ceska Televize) affirme avoir tiré son inspiration de plusieurs émissions de télévisions étrangères, telles que Wartime Farm de la BBC.

Sept membres des trois générations d'une famille tchèque ont ainsi vécu sous les caméras pendant deux mois en été 2014, dans une maison de montagne isolée, dans un confort rudimentaire, en costumes d'époque et avec une alimentation rationnée.

Des acteurs professionnels, eux, jouent le rôle d'autres habitants du hameau, de soldats allemands et d'officiers de la Gestapo.

«J'ai longtemps cherché un concept qui me permettrait de montrer la vie à une autre époque, tout en assurant le maximum d'authenticité», a affirmé la réalisatrice Zora Cejnkova, auteure du projet, sur le site de la chaîne publique tchèque.

Encore avant la diffusion du premier épisode, cette téléréalité intitulée Vacances sous le protectorat a fait l'objet de sévères critiques de la presse de plusieurs pays.

«Heureusement pour la famille, ils ne seront pas traités comme les 82 309 Juifs qui vivaient sous le protectorat et qui furent déportés par les nazis dans les camps de la mort», a commenté aigrement le journal Times of Israël.

Le Protectorat de Bohême-Moravie fut le nom d'une entité politique installée par les nazis pendant l'occupation du pays (mars 1939 - mai 1945), alors que l'État slovaque était à l'époque satellite de l'Allemagne nazie.

Environ 360 000 Tchèques et Slovaques ont péri durant la Seconde Guerre mondiale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer