Simon Durivage quittera Radio-Canada

Simon Durivage... (PHOTO FOURNIE PAR RADIO-CANADA)

Agrandir

Simon Durivage

PHOTO FOURNIE PAR RADIO-CANADA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'animateur et chef d'antenne en après-midi à RDI, Simon Durivage, quittera Le club des ex, ainsi que ses fonctions à Radio-Canada, le 19 juin. «C'est comme plonger dans une piscine sans en connaître sa profondeur ni la température de l'eau», a-t-il affirmé à La Presse, tout juste après avoir fait l'annonce de son départ aux téléspectateurs, en ouverture du Club des ex.

M. Durivage a été chaudement applaudi durant 60 secondes par les panellistes de l'émission et les employés de la salle des nouvelles de Radio-Canada, là où il a fait ses débuts en 1968, à titre de collaborateur à Présent.

Par la suite, M. Durivage a animé plusieurs émissions, dont Consommateurs avertis, Montréal ce soir et Le Point, avant de prendre la barre du bulletin de nouvelles de fin de soirée de TVA, de 1998 à 2002.

Après son passage à TVA, Simon Durivage est vite revenu à la Société d'État, à la radio cette fois, à l'émission du retour à la maison Montréal Express. En 2004, il a animé brièvement le bulletin du début de soirée de la SRC, devancé à 17h, pour concurrencer Pierre Bruneau à TVA. Ce fut un échec.

«Et l'un de mes seuls regrets», dit-il, au terme de près d'un demi-siècle au service de son actuel employeur. «Parfois, je me demande qui de nous deux - Radio-Canada et moi - a le plus donné à l'autre durant cette vieille relation, s'interroge Durivage. J'ai toujours livré mon 100%!»

Chef d'antenne de jour à RDI

En 2006, Simon Durivage est devenu chef d'antenne à ICI RDI. Un an plus tard, lors des élections provinciales, la réalisatrice Dominique Rajotte a eu l'idée de réunir trois ex-politiciens de trois formations différentes (Liza Frulla, Marie Grégoire et Jean-Pierre Charbonneau) pour commenter la campagne électorale. «Le club des ex» était né.

En huit ans, Durivage aura animé plus de 1400 émissions du Club des ex.

«Je pars avec la fierté que cette émission demeure celle qui est la plus regardée à RDI», dit l'animateur.

Malgré ses 70 ans, Simon Durivage ne veut pas utiliser le mot «retraite». Il tire sa révérence sans avoir de plan précis pour l'avenir. Il dit vouloir prendre le temps de réfléchir à ses nouveaux projets: conférences, enseignement, bénévolat...

Quant au Club des ex, l'animateur dit ne pas savoir si l'émission reviendra la saison prochaine. En février, Marie Grégoire a également annoncé son départ en juin.

De beaux souvenirs journalistiques, Simon Durivage confie en avoir des tonnes. Parmi eux, les émissions qu'il a coanimées avec Pierre Nadeau, son mentor; ses reportages sur la vie quotidienne en Corée, à l'occasion des Jeux de Séoul, en 1988; et la couverture pour Le Téléjournal de la chute du mur de Berlin, en 1989.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer