Marc-André Grondin, tête d'affiche à la télé française

Marc-André Grondin donne la réplique à Denis Ménochet... (Photo: Colin Hutton, fournie par Canal +)

Agrandir

Marc-André Grondin donne la réplique à Denis Ménochet dans la série franco-britannique Spotless.

Photo: Colin Hutton, fournie par Canal +

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Paris) C'est une première pour Marc-André Grondin: le Montréalais est l'une des têtes d'affiche de Spotless, série dans laquelle il incarne un Français spécialiste du nettoyage de scènes de crime. Diffusée depuis hier sur la chaîne Canal+, Spotless jouit d'un accueil critique plutôt favorable. De passage à Paris pour une promotion éclair, Marc-André Grondin a parlé de son rôle à La Presse.

«Je joue un Français qui habite à Londres, qui a une femme et deux enfants ainsi qu'une entreprise de nettoyage de jobs que personne ne veut faire», dit le comédien, qui était notamment invité de l'émission Le Grand Journal de Canal + hier soir.

Production franco-britannique, Spotless a été tournée en anglais et est diffusée en France dans une version doublée. Marc-André y donne la réplique à Denis Ménochet, qui interprète son frère, mais aussi à Brendan Coyle, que les amoureux de Downton Abbey connaissent comme Bates, le valet de Lord Crawley.

Dès qu'il a lu le pilote de l'émission conçue par Corinne Marrinan (Les experts) et Ed McCardie (Shameless), Marc-André Grondin a eu un coup de coeur pour le projet. «J'ai vraiment tripé. J'ai trouvé qu'il y a un ton différent. Trente-six heures après l'avoir lu, j'étais à Paris, en audition avec Pascal Chaumeil [le réalisateur] et Denis Ménochet.»

Toujours attaché à Montréal

Le Montréalais a passé près de sept mois à Londres sur le plateau de Spotless, l'an dernier. Que ceux qui le suivent sur Instagram se rassurent: les photos presque cinématographiques qu'il a régulièrement affichées n'annonçaient ni un déménagement ni une reconversion professionnelle.

Car Marc-André Grondin reste, encore et toujours, attaché à Montréal. «Je n'ai jamais voulu recommencer à zéro ailleurs. Je réussis à avoir une belle carrière en France, sans y habiter. J'aurais pu partir à L.A. ou New York et tout recommencer, mais je ne l'ai jamais fait.»

C'est la première fois que Marc-André Grondin, bien connu pour ses rôles au cinéma ici et en France, tient la vedette dans une série télévisée. Un genre que le jeune homme apprécie particulièrement.

«Je regarde beaucoup de séries américaines. Depuis cinq ou dix ans, la télévision devient de plus en plus intéressante. Avant, on se disait que la télé réunissait toute la famille alors que le cinéma abordait des thèmes complexes. Mais les séries deviennent plus en plus complexes.»

Critiques favorables

Réputées pour la qualité plutôt discutable de leurs propres productions, les chaînes françaises sont très friandes de séries télévisées. Mais avec Les revenants (primée et adaptée aux États-Unis), Engrenage et maintenant Spotless, Canal + change la donne.

Spotless a d'ailleurs été accueillie plutôt favorablement par les critiques - ce qui, en France, est une petite prouesse. Saluant ses «excellents acteurs», Le Monde salue une «série noire qui vous distille un goutte à goutte de tendresse». Le Figaro situe de son côté Spotless entre Breaking Bad et Six Feet Under.

Une seule saison de la série a pour l'instant été tournée, et son avenir dépendra de son succès auprès des téléspectateurs.

Plus que jamais, le comédien de C.R.A.Z.Y., qui porte fièrement la moustache et le crâne rasé, s'émancipe de son image de jeune premier. «Ces dernières années, mes rôles ont changé. Lentement, on accepte que je ne sois pas le jeune gai toute ma vie, dit-il en riant. Denis Côté et Stéphane Lafleur m'ont proposé des rôles intéressants et j'ai l'impression que les rôles les plus intéressants sont à venir.»

Marc-André Grondin sera à Paris ce soir pour l'avant-première de Tu dors Nicole, de Stéphane Lafleur, et participera à une séance de questions-réponses au cinéma UGC/Les Halles de Paris.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer