Michel Drucker fête 50 ans de carrière

Michel Drucker à Caen.... (Photo: AFP)

Agrandir

Michel Drucker à Caen.

Photo: AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Caen

Vedette indéboulonnable de la télévision française, le présentateur Michel Drucker a fêté mardi ses cinquante ans de carrière, une longévité exceptionnelle pour le petit écran qu'il n'entend pas interrompre de sitôt.

«La retraite passe pour nous par une invention terrifiante qu'on appelle la télécommande. Le jour où on vous zappe, eh bien la retraite arrive», a lancé le présentateur de Vivement dimanche, 72 ans et toujours l'allure de «gendre idéal» qui a fait sa réputation, lors d'un déplacement en Normandie, sa région d'origine.

Né à Vire le le 12 septembre 1942, Michel Drucker est entré à 20 ans à l'ORTF (l'Office public de télévision français) comme homme à tout faire: il trie les dépêches sportives, assiste aux montages de l'émission de reportage Cinq colonnes à la une. Deux ans plus tard, en 1964, il fait ses débuts à l'écran en remplaçant au pied levé un chroniqueur sportif souffrant.

Tout au long de sa carrière, il présente tour à tour les émissions de variété Les rendez-vous du dimanche entre 1975 et 1980 sur TF1 et Champs-Élysées entre 1982 et 1990 sur Antenne 2. Il anime depuis 1998 Vivement dimanche et Vivement dimanche prochain sur France 2, un «un talk show» regardé par 1,6 million de téléspectateurs en moyenne, soit 13% de part d'audience.

Le présentateur est devenu une figure de «vieux sage» rassurant pour des téléspectateurs vieillissants dans une époque où tout s'accélère, analyse le sociologue Denis Muzet, fondateur et président de l'Institut Médiascopie.

«C'est un vrai pro qui a su traverser les époques sans se laisser influencer par les dérives de la télé», estime Mireille, une téléspectatrice de 59 ans venue le saluer à son passage à Caen (Normandie) avec le «Train de la télé», une opération qui sillonne la France afin de retracer l'histoire de la télévision.

Souvent qualifié «d'indéboulonnable», le présentateur accepte le terme mais «ça ne veut pas dire que le socle sur lequel je suis n'a pas vacillé souvent». «J'ai affronté ce que j'appelle le racisme de l'âge, le jeunisme», assure-t-il.

Michel Drucker a été désigné comme l'animateur le plus emblématique du paysage audiovisuel français depuis 1950, au coude à coude avec Léon Zitrone (décédé en 1995), selon un sondage d'OpinionWay pour TV Magazine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer