Sur le divan avec Anne-Élisabeth Bossé

Publicité

Porte-parole du festival Montréal joue (qui se poursuit jusqu'au 9 mars), la comédienne Anne-Élisabeth Bossé a fait des jeux de société une activité de prédilection.

«Les jeux de société ont réapparu dans ma vie il y a près de six ans. On testait un nouveau jeu avec des amis et je me suis rendu compte que c'était le seul moment de la soirée où plus personne ne regardait son téléphone et où on était vraiment tous ensemble. J'ai réalisé à quel point ça me faisait décrocher», explique Anne-Élisabeth Bossé.

La comédienne sera de la Nuit blanche à l'hôtel de ville de Montréal le 1er mars, où se tiendra un grand parcours ludique - une des quelque 338 activités gratuites proposées, comme des visites de studios de jeux vidéo ou des ateliers d'animation 3D à l'École des arts numériques, de l'animation et du design.

Interprète de l'attachante prostituée Charlène dans Série noire, Anne-Élisabeth Bossé saura d'ici quelques jours si la série sera de retour pour une seconde saison. «J'ai remercié je ne sais combien de fois les auteurs de la série de m'avoir fait ce cadeau. C'est encourageant de voir qu'on peut aller dans cette audace-là, mais c'est aussi triste de voir qu'un appareil porté par 900 personnes puisse décider du sort d'un si beau projet!», lance-t-elle à propos du système de mesure des cotes d'écoute.

En plus de participer à la septième saison des Appendices cet été, la comédienne sera de retour dans Toute la vérité à l'automne. On pourra aussi la voir au grand écran dans Felix et Meira de Maxime Giroux aux côtés de Martin Dubreuil d'ici 2015.

***

Qu'est-ce qui t'a donné envie de faire ce métier?

D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours eu envie de faire ça, même si je n'ai pas du tout baigné dans cet univers. Quand j'avais 7 ans, lorsque le professeur de sciences de la nature nous a dit qu'on allait faire une pièce de théâtre, j'ai tout de suite levé la main pour m'en occuper. C'est la toute première activité qui me branchait. C'est loin, mais c'est un souvenir très fort.

Ton premier plateau de tournage?

À la télé, c'était avec les gars des Appendices, et ça se poursuit encore pour une septième saison l'été prochain. Sinon, Les amours imaginaires pour mon premier plateau cinéma.

Quel autre métier aurais-tu aimé faire?

J'ai tellement essayé de faire autre chose! Mon désir de devenir comédienne était fort, mais il y avait tellement de barrières! Mes parents étaient inquiets, car ils ne connaissaient pas ça. J'avais de bonnes notes et j'ai passé plein de tests de personnalité chez des conseillers d'orientation. J'étais très forte en maths et le conseiller m'avait dit que je devrais devenir actuaire. Alors pendant six mois, j'ai essayé de me convaincre. J'ai même loué une vidéo sur le métier!

Un rôle que tu aurais rêvé d'interpréter?

Un de mes films préférés est Kramer vs Kramer et le rôle de Meryl Streep là-dedans est tout en subtilité et en nuances.

Une série qui t'allume en ce moment?

Pendant les Fêtes, j'ai regardé The Killing avec Mireille Enos qui est une actrice que j'adore. Quand je n'arrive pas à comprendre où elle arrive à puiser en elle dans certaines scènes, j'obsède et je repasse l'action cinq fois de suite. Je fais la même chose avec Kristen Wiig dans Saturday Night Live.

La chanson qui te rappelle le plus ton enfance?

Ma mère écoutait énormément Céline Dion à l'époque. La chanson Ma chambre, c'est la nostalgie instantanée! Ça me rappelle des balades en voiture en famille.




la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer