Une série sur Brian Mulroney

Brian Mulroney... (PHOTO COLLECTION DE BRIAN MULRONEY, BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA)

Agrandir

Brian Mulroney

PHOTO COLLECTION DE BRIAN MULRONEY, BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Après avoir levé le voile plus tôt cet été sur les dessous du film «Argo», qui raconte l'évasion des diplomates américains en Iran, le journaliste Guy Gendron présente cette fois-ci un portrait de l'ancien premier ministre conservateur Brian Mulroney.

Brian Mulroney a été élu à la tête du Parti progressiste-conservateur en 1983, à l'âge de 44 ans, et l'a quitté exactement dix ans plus tard. Et c'est pour souligner ce double anniversaire que Guy Gendron et la réalisatrice Denise Tardif ont planché sur une série biographique en quatre volets.

L'accord de libre-échange avec les États-Unis, la réconciliation nationale et l'échec de son projet constitutionnel, de même que son rôle dans l'abolition de l'apartheid en Afrique du Sud, ne sont que quelques-uns des différents chapitres de la vie de Brian Mulroney abordés dans la série.

L'ancien premier ministre y admet notamment avoir convenu avec son vis-à-vis américain Ronald Reagan d'amorcer les pourparlers de libre-échange six mois avant d'en faire l'annonce aux Canadiens, et ce, même s'il niait à l'époque vouloir établir une zone de libre-échange.

Selon M. Mulroney, il fallait garder le projet secret et «préparer le terrain» avant de le présenter aux citoyens. Il s'était lui-même affiché contre l'idée, deux ans plus tôt, lors de la course à la direction de son parti.

Brian Mulroney confie qu'il a aussi courtisé nul autre que Jacques Parizeau, qui avait à ce moment-là quitté la scène politique, en vue d'obtenir ses services à titre de conégociateur dans le dossier du libre-échange.

M. Parizeau avait refusé ce mandat et également décliné une offre pour devenir sénateur. L'ancien chef conservateur visait ainsi une réconciliation nationale avec le Québec.

D'ailleurs, Brian Mulroney maintient que l'échec de l'accord du lac Meech reste «le pire moment» de sa carrière politique.

Photos d'archives et extraits d'entrevues à l'appui, Guy Gendron revient, pendant le premier épisode, sur l'enfance et la jeunesse de l'ex-premier ministre. Fils d'un électricien anglophone, catholique et d'origine irlandaise, Brian Mulroney est né à Baie-Comeau, sur la Côte-Nord.

La série en quatre épisodes sera diffusée le vendredi à 21h à la télévision de Radio-Canada, du 13 septembre au 4 octobre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer