James Gandolfini meurt subitement à 51 ans

  • James Gandolfini a remporté trois prix Emmy pour son interprétation de Tony Soprano dans The Sopranos, série à succès diffusée par HBO entre 1999 et 2007. (AP)

    Plein écran

    James Gandolfini a remporté trois prix Emmy pour son interprétation de Tony Soprano dans The Sopranos, série à succès diffusée par HBO entre 1999 et 2007.

    AP

  • 1 / 6
  • James Gandolfini, en compagnie de sa co-vedette Edie Falco, dans une scène d'un épisode de la dernière saison de The Sopranos, en 2007. (HBO)

    Plein écran

    James Gandolfini, en compagnie de sa co-vedette Edie Falco, dans une scène d'un épisode de la dernière saison de The Sopranos, en 2007.

    HBO

  • 2 / 6
  • En compagnie de sa femme Deborah Lin à Los Angeles en avril 2011. (Reuters)

    Plein écran

    En compagnie de sa femme Deborah Lin à Los Angeles en avril 2011.

    Reuters

  • 3 / 6
  • Gandolfini a incarné le directeur de la CIA dans le film de Kathryn Bigelow sur la traque d'Oussama ben Laden, Zero Dark Thirty (2012). (Columbia Pictures)

    Plein écran

    Gandolfini a incarné le directeur de la CIA dans le film de Kathryn Bigelow sur la traque d'Oussama ben Laden, Zero Dark Thirty (2012).

    Columbia Pictures

  • 4 / 6
  • Dans la peau d'un tueur à gages dans le film de gangsters indépendant Killing Them Softly (2012). (Alliance)

    Plein écran

    Dans la peau d'un tueur à gages dans le film de gangsters indépendant Killing Them Softly (2012).

    Alliance

  • 5 / 6
  • James Gandolfini a prêté sa voix au maximonstre Carol dans l'adaptation cinématographique du livre pour enfants Where the Wild Things Are, qui a pris l'affiche en 2009. (Warner Bros.)

    Plein écran

    James Gandolfini a prêté sa voix au maximonstre Carol dans l'adaptation cinématographique du livre pour enfants Where the Wild Things Are, qui a pris l'affiche en 2009.

    Warner Bros.

  • 6 / 6

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Rome, Italie

Le héros de la série américaine les Soprano, James Gandolfini, était déjà mort à son arrivée mercredi soir à l'hôpital qui a toutefois tenté de le ranimer pendant 20 minutes, ont indiqué jeudi des sources hospitalières.

Le corps de l'acteur de 51 ans, qui incarnait à l'écran un boss mafieux dépressif, va être autopsié «comme c'est la pratique quand un patient arrive à l'hôpital déjà décédé», a expliqué jeudi à la presse Claudio Modini, un responsable des urgences de l'hôpital Umberto I à Rome.

Selon les services sanitaires italiens, la première ambulance est arrivée huit minutes après avoir été appelée par l'hôtel Exedra, au centre de Rome, où séjournait l'acteur. Les sauveteurs ont tenté la réanimation et la ventilation mais dès le début, l'état de M. Gandolfini, victime d'un infarctus, a paru «désespéré».

Une fois transporté à l'hôpital, les «opérations de réanimation ont continué pendant 40 minutes et la mort a été déclarée à 22h40» (16h40 à Montréal), selon les sources hospitalières.

Le corps se trouve dans une chambre mortuaire de l'hôpital en attendant l'autopsie prévue dans un délai de 24 heures après le décès.

L'acteur devait assister samedi au festival de cinéma TaorminaFilmFest pour recevoir le Prix Ville de Taormina (Sicile) et diriger une masterclass consacrée aux grands acteurs du cinéma et de la télévision.

«Nous sommes profondément attristés, nous avions eu James Gandolfini au téléphone quelques heures plus tôt. Il était très heureux de recevoir ce prix et de son voyage en Italie», ont expliqué le directeur éditorial du festival, Mario Sesti et la directrice générale Tiziana Rocca dans un communiqué.

Ces deux responsables sont en train d'organiser «un hommage du festival à la carrière et au talent» de l'acteur américain, qui a «su mieux que quiconque interpréter la société italo-américaine avec une personnalité riche de contradictions, douleur et humour».

«Il a été l'un des visages les plus représentatifs de l'âge d'or de la télévision et un interprète mémorable aussi au cinéma», ont-ils estimé.

Les responsables de l'ambassade américaine à Rome ont diffusé un communiqué exprimant leur «profonde émotion pour la disparition prématurée» de James Gandolfini, «un Italo-Américain qui a représenté un exemple excellent de la profonde contribution culturelle des Italiens à la société américaine».

L'ambassade a précisé avoir appris la nouvelle par les médias et n'avoir «aucune confirmation officielle» mais a souligné être à disposition de la famille pour offrir toute l'assistance nécessaire si elle en fait la demande.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer