Mad Men 6 s'attardera à l'anxiété de ses personnages

Jon Hamm incarne Don Draper dans une scène... (Photo: AP)

Agrandir

Jon Hamm incarne Don Draper dans une scène de Mad Men 6.

Photo: AP

Partager

Lynn Elber
Associated Press
Los Angeles

Dans le tout premier épisode de la série télévisée Mad Men, la maîtresse de Don Draper écoutait ses doléances philosophiques: l'amour n'est rien de plus qu'un mythe élaboré par les publicitaires; tout le monde naît seul et meurt seul.

Après cinq ans de cynisme semblable et de rêves déchus, Mad Men est aujourd'hui une série dramatique éblouissante et menaçante dont le coeur est fait d'éclats de verre.

Alors que la série revient sur les écrans pour une sixième saison, son créateur, Matthew Weiner, demandera cette fois aux téléspectateurs de se pencher sur d'autres concepts: les attentes et la confiance.

Les téléspectateurs doivent en effet accepter de croire que M. Weiner sait quoi écrire pour qu'ils soient satisfaits des destins de Don, Peggy, Pete et des autres âmes de Mad Men.

En ce sens, ils doivent avoir confiance en sa vision pour la série, dont l'avant-dernière saison sera diffusée à partir de dimanche à 21 h (heure avancée de l'Est) sur la chaîne AMC. Le premier épisode s'étirera sur deux heures.

Mais la confiance n'est pas toujours facile à accorder à M. Weiner, qui a l'habitude de placer ses personnages en équilibre sur le fil du rasoir - particulièrement parce qu'il considère que nous vivons dans une époque trouble qui n'est qu'une nouvelle version, au XXIe siècle, de la vie dans les années 1960.

«Cette saison capture en grande partie l'essence de ce qui ce passe en ce moment, d'une étrange façon», a expliqué M. Weiner. «Je crois que nous avons été jetés dans un état d'anxiété individuelle, qui repose sur la déconnexion avec des événements qui sont hors de notre contrôle», incluant le désordre économique.

Le scénariste et réalisateur s'explique en paraphrasant un dialogue de l'épisode de dimanche, qu'il estime être la clé de cette sixième saison: Les gens sont prêts à faire n'importe quoi pour atténuer l'anxiété.

Si ceci semble intrigant, voire même frustrant d'opacité, c'est ainsi que M. Weiner veut que la nouvelle saison de Mad Men soit approchée avant son arrivée en ondes. Aucun secret de l'intrigue n'est dévoilé, même pas un seul indice de ce qui pourrait se tramer.

Mais si M. Weiner ne veut pas parler de ce qui attend les téléspectateurs dans cette nouvelle saison, il reste prêt à parler de ce qui ne les attend pas.

«Il ne sera pas question du suicide de Lane. Il n'y aura pas d'éloge funéraire pour Lane. Tout ne tournera pas autour de Joan et du gars de Jaguar», a-t-il indiqué.

Ces deux références font partie des développements les plus étonnants de la saison précédente: le suicide de Lane, partenaire dans l'agence de publicité au coeur de la série, à la suite de son congédiement pour vol, ainsi que la décision de Joan de se prostituer, sous la pression de ses collègues, afin que l'agence remporte un contrat avec le constructeur de voitures de luxe.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer