• Accueil > 
  • Arts > 
  • Nouvelles 
  • > Politique culturelle: la participation citoyenne jugée primordiale 

Politique culturelle: la participation citoyenne jugée primordiale

La ministre de la Culture et des Communications,... (PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE)

Agrandir

La ministre de la Culture et des Communications, Hélène David, a lancé les travaux préliminaires devant mener à sa future politique culturelle.

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lia Lévesque
La Presse Canadienne
Montréal

Québec lance les travaux préliminaires devant mener à sa future politique culturelle et il tient à entendre le public à ce sujet.

La ministre de la Culture et des Communications, Hélène David, en a fait l'annonce, lundi à Montréal, bien que la politique ne soit prévue que pour 2017.

Il est donc encore trop tôt pour connaître les budgets qui y seront rattachés, a fait savoir la ministre, qui a rencontré la presse après le lancement.

«On parle d'un dépôt de politique culturelle pour 2017, alors d'ici là, il y aura eu toutes les consultations, il y aura eu beaucoup, beaucoup de rencontres, il y aura eu des projets précis et, on l'espère, des idées novatrices. Et nous regarderons tout ça au fur et à mesure et à temps, on l'espère, pour le prochain budget - pas celui qui s'en vient, mais l'autre après, après le dépôt de la politique culturelle», a résumé la ministre David.

Les consultations publiques débuteront le 8 avril à Québec. Il y en aura le 11 à Rimouski, le 15 à Gatineau, le 18 à Saguenay, le 25 à Shawinigan et ainsi de suite, pour se terminer le 21 juin à Sherbrooke. «La participation citoyenne est primordiale», a lancé la ministre.

Les intéressés pourront déposer des mémoires à ce sujet. Un appel plus précis sera lancé au mois de mars.

Une consultation parallèle sera également menée auprès des communautés autochtones.

Mme David a souligné que la dernière politique culturelle aussi élaborée date de 1992, soit bien avant que les effets spéciaux et l'animation, par exemple, connaissent un essor remarquable, de même que les technologies numériques et les différentes plateformes de diffusion des arts.

Ainsi, la future politique culturelle de 2017 devra tenir compte des réalités comme la mondialisation, la diversité culturelle, l'évolution des pratiques culturelles, les changements démographiques et le développement des technologies, a-t-elle noté.

La future politique culturelle devra aussi tenir compte de la volonté de valoriser la langue française comme moyen d'expression, a noté la ministre.

Un comité conseil épaulera la ministre dans sa démarche. Parmi ses membres, on compte une ancienne ministre libérale des Affaires culturelles et des Communications, Liza Frulla. On retrouve aussi d'autres représentants du milieu, comme Louise Sicuro, Nadine St-Louis, Sylvie Gamache, Ian Gailer, Gabriel Bran Lopez et Hugues Sweeney.

Une autre ancienne ministre libérale, Michelle Courchesne, se voit confier le mandat de mener une réflexion sur les enjeux patrimoniaux, en compagnie de l'ancien recteur de l'UQAM Claude Corbo.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer