Le fils décédé de Nick Cave avait pris du LSD

Nick Cave photographié en février dernier.... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

Nick Cave photographié en février dernier.

PHOTO ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Londres

Le fils de la rock star australienne Nick Cave, mort à l'âge de 15 ans cet été en Angleterre après avoir chuté d'une falaise, avait pris du LSD, a révélé mardi l'audience sur la cause de son décès.

Arthur Cave avait été aperçu vacillant au bord de cette falaise à Brighton, une station balnéaire du sud de l'Angleterre, avant de chuter. Grièvement blessé, il était mort à l'hôpital peu après son admission.

Selon le témoignage d'un ami qui se trouvait avec lui ce jour-là, ils avaient partagé trois tablettes de LSD.

Il l'avait ensuite laissé seul après avoir eu des hallucinations, selon ce témoignage lu à l'audience par la police.

Nick Cave et son épouse Susie ont quitté brièvement la salle du tribunal de Brighton, pendant la lecture du rapport d'autopsie faisant état des multiples blessures ayant conduit à la mort de leur fils qui a été déclarée accidentelle.

Chanteur et écrivain, Nick Cave, 58 ans, légende de la scène post-punk, a quitté son Australie natale en 1980 et vit à Brighton.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer