Clôture de C2MTL: un événement victime de son succès

Les tours de grande roue ont connu un...

Agrandir

Les tours de grande roue ont connu un vif succès lors de la soirée de clôture de C2MTL.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir échangé des cartes professionnelles et s'être inspirés des conférences des Alec Baldwin, Andre Agassi et Chelsea Clinton, les participants de C2MTL avaient le coeur à la fête, hier soir, pour une soirée de clôture de la conférence sur le commerce et la créativité très courue.

Il fallait toutefois être patient. À 20 h, les détenteurs de billets ont dû faire la queue plus d'une heure avant de pouvoir pénétrer à l'intérieur de l'Arsenal. Le ton a même monté entre la foule et les gardiens de sécurité. Bien de gens ont manifesté leur frustration sur Twitter. Certains ont même demandé d'être remboursés.

Près de 4000 personnes étaient attendues pour l'événement qui affichait complet, et beaucoup ont rebroussé chemin. 

«Bouh!!! Échec organisationnel du #C2MTL!! On s'en va!» - La chanteuse Andréanne A. Malette sur Twitter

«Ils ont tout investi dans le marketing et oublié la logistique», a lancé un jeune homme à ses amis.

Après Half Moon Run, Tiga et Kid Koala il y a deux ans, un autre artiste emblématique de Montréal faisait culminer la soirée sur le plancher de danse. Nul autre que Win Butler, chanteur du groupe Arcade Fire, qui porte le nom de Windows 98 derrière les platines.

Avant lui, Nom de plume (aka Alexandre Bilodeau de Radio Radio) a fait danser la foule. Il a fallu patienter jusqu'à 11h15 pour avoir droit à l'excellente sélection musicale de Butler, accompagné de percussionnistes et danseuses enflammés. Lui et sa bande ont offert plus qu'un DJ set. Chapeau à l'enchaînement Could You Be Loved de Bob Marley, Edge of Seventeen de Stevie Knicks et Bootydelicious de Destiny's Child.

Vers 1h du matin, Wim Butler a cédé sa place au Montréalais d'origine congolaise Pierre Kwenders. La soirée battait encore son plein à l'intérieur et à l'extérieur.

La soirée de clôture s'est déployée entre deux plateaux, soit la Plaza, village aménagé pour les participants de C2MTL aux abords du canal de Lachine, et la salle de conférences baptisée le Forum Solotech, située à l'intérieur de l'Arsenal transformé en discothèque, hier soir.

À 19 h, la pluie avait cédé la place au soleil, à temps pour ce qui promettait d'être l'une des soirées montréalaises les plus mondaines de l'année. De fait, nous avons croisé des hommes d'affaires, des hommes et des femmes politiques, des artistes, dont Mitsou, Patrice L'Écuyer, Stefie Shock, Ima et David Usher.

Des lounges, des bars à vin et des comptoirs de plats appétissants encerclaient la Plaza. Manifestement présents avant tout pour l'événement et non pour sa programmation, les gens jasaient alors que les Groenland, Papa Kola, Ouroboros, Mr. Touré & Speakeasy Electro Swing devaient se succéder sur la scène de 18 h à 1 h.

Nouveau problème logistique de taille: la pénurie de vin blanc et de rosé avant 21 h.

Les tours de grande roue ont connu un vif succès. Vers 20 h, des gens se sont agglutinés dans un hangar pour un spectacle d'Ariane Moffatt. Notre carte de presse ne nous permettait toutefois pas d'avoir accès à cet événement privé commandité par Bell, nous a dit le gardien de sécurité.

Nous avons plutôt pris un bain de foule, discutant avec des gens (arrivés avant la cohue) qui tenaient à assister à la soirée de clôture. Pas tant pour les artistes que pour l'événement. Tiffany Auerbach, étudiante en nutrition, et Jasmine Goyer, consultante en marketing, ont acheté leur billet pour la fête de clôture d'hier, à défaut d'avoir pu assister à la semaine de conférences.

«C'est bien d'être parmi des gens créatifs et de faire des rencontres.» - Tiffany Auerbach, étudiante en nutrition

«Chaque année, je viens et cela devient de plus en plus gros. L'an dernier, j'ai pu assister à des conférences. J'espère pouvoir me le permettre l'an prochain», a renchéri Jasmine Goyer.

«C'est fantastique. Le lieu est incroyable», a lancé à La Presse Carl Lantin, directeur des ventes de l'hôtel Saint-Paul, qui a assisté à une conférence sur l'esprit d'équipe et la communication interne. «J'ai pris beaucoup de notes», lance-t-il.

Faut-il préciser que l'hôtel Saint-Paul affichait complet au cours des derniers jours? «C2MTL donne une belle visibilité à Montréal», souligne Carl Lantin.

Rectifier le tir

L'organisation de C2MTL a par ailleurs annoncé les premiers conférenciers de sa cinquième édition. Sont attendus l'an prochain Martha Stewart, Chip Conley, directeur d'Airbnb, et le philanthrope et environnementaliste David Suzuki.

La présence de Chip Conley suscitait déjà beaucoup d'enthousiasme au sein de la foule, hier soir.

Mais il faudra revoir la logistique de la soirée de clôture, qui a entraîné de nombreux désagréments, hier soir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer