Une accusatrice de Bill Cosby le poursuit pour diffamation

Bill Cosby est accusé par une vingtaine de... (Photo: AP)

Agrandir

Bill Cosby est accusé par une vingtaine de femmes d'agression sexuelle qui vont jusqu'au viol, la plupart des accusatrices affirmant aussi avoir été droguées.

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Los Angeles

Une femme qui accuse la star de télévision déchue Bill Cosby de l'avoir droguée et violée l'a poursuivi pour diffamation mercredi, l'accusant d'avoir détruit sa réputation en la décrivant comme une affabulatrice.

Dans sa plainte déposée dans le Massachusetts, l'État «où réside Bill Cosby», Tamara Green, affirme avoir rencontré l'humoriste rendu mondialement célèbre par son sitcom The Cosby Show «en 1969 ou 1970 par l'intermédiaire d'un ami commun», alors qu'elle essayait de «devenir mannequin et chanteuse».

Lors d'un déjeuner à Los Angeles, le comédien lui aurait «fait ingérer des narcotiques et non un médicament contre le rhume» comme il l'avait promis, et que peu après elle s'était sentie «faible et prise d'étourdissements».

L'ex-père de famille préféré de l'Amérique l'aurait alors reconduit à son appartement, et l'aurait abusée sexuellement, «bien qu'elle lui eu demandé de façon répétée d'arrêter».

D'après la plainte, il a fallu que Mme Green parvienne à saisir une lampe de chevet pour qu'il arrête, et qu'il quitte l'appartement après avoir laissé «deux billets de 100 dollars sur la table de chevet».

Mme Green avait révélé cette agression présumée dans les médias en 2005, puis dans Newsweek et le Washington Post en février et novembre 2014 respectivement.

L'agent de Bill Cosby avait nié les faits dès 2005, affirmant que son client ne la connaissait pas et la traitant de «menteuse».

Mme Green affirme que le fait de la «ridiculiser, de l'exposer au mépris du public, de générer des opinions négative à son encontre (...) a nui à sa réputation, l'a humiliée, a dévalué la valeur de sa maison, a nui à sa carrière et à son entreprise, et à ses activités en général».

Elle demande des pénalités financières et dommages et intérêts non chiffrés contre Cosby.

L'humoriste de 77 ans est accusé par une vingtaine de femmes d'agression sexuelle qui vont jusqu'au viol, la plupart des accusatrices affirmant aussi avoir été droguées.

Il fait l'objet d'une autre plainte en Californie de la part de Judy Huth, qui l'accuse de l'avoir agressée sexuellement à la Playboy Mansion quand elle n'avait que 15 ans.

Le fondateur du magazine Playboy Hugh Hefner a récemment déclaré que «Bill Cosby (avait) été un bon ami pendant des années (...) mais je ne tolèrerai jamais ce type de comportement, quelqu'en soit l'auteur».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer