L'ex pop-star Gary Glitter reconnue coupable d'actes pédophiles

Le chanteur a vendu 20 millions de disques... (Photo Kirsty Wigglesworth, AP)

Agrandir

Le chanteur a vendu 20 millions de disques au cours de sa carrière avec des tubes comme Rock and Roll, Parts 1 and 2I'm the Leader of the Gang (I am) et Hello, Hello I am back again.

Photo Kirsty Wigglesworth, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LONDRES

L'ancienne pop-vedette britannique Gary Glitter a été reconnue coupable d'actes pédophiles sur trois filles mineures entre 1975 et 1980, jeudi par un tribunal londonien.

L'ex-chanteur, âgé de 70 ans, de son vrai nom Paul Gadd, a été reconnu coupable d'une tentative de viol, de quatre attentats à la pudeur et d'avoir eu des relations sexuelles avec une mineure.

Trois autres chefs d'accusation (deux concernant des attentats à la pudeur et un l'usage de drogues dans le but d'obtenir une relation sexuelle) n'ont finalement pas été retenus contre lui.

À la lecture du verdict, Gary Glitter a haussé les sourcils, l'air choqué, puis a envoyé des baisers à la tribune du public, pleine de journalistes, avant d'être placé en détention provisoire. Sa peine sera connue le 27 février.

«Paul Gadd a abusé de son accès à de jeunes admirateurs pour se créer des occasions d'agresser et d'abuser ses victimes. De tels crimes ont des répercussions sur les victimes qui peuvent durer toute une vie», a déclaré la procureure, Baljit Ubhey.

L'ancienne vedette du glam rock, qualifiée par la police de «prédateur sexuel récidiviste», avait abusé de deux jeunes filles de 12 et 13 ans en les attirant dans sa loge et en les isolant de leurs mères.

La plus jeune des victimes était âgée de moins de 10 ans quand il a essayé de la violer en 1975.

Glitter avait été arrêté le 28 octobre 2012 à Londres, alors que les scandales de pédophilie impliquant des vieilles gloires du show-bizz se multipliaient au Royaume-Uni.

Il avait déjà été arrêté en 1997 et condamné à quatre mois de prison pour avoir téléchargé sur son ordinateur de la pédopornographie.

Fuyant la presse, il s'était réfugié au Cambodge d'où il avait été expulsé en 2002 pour des accusations de pédophilie.

Il a ensuite été condamné en 2006 à trois ans de prison au Vietnam pour actes obscènes sur deux mineures. Après avoir purgé une peine de deux ans et neuf mois, il est rentré au Royaume-Uni en 2008.

Le chanteur a vendu 20 millions de disques au cours de sa carrière avec des tubes comme Rock and Roll, Parts 1 and 2, I'm the Leader of the Gang (I am) et Hello, Hello I am back again.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer