Bono à la rescousse de Spotify et du streaming

«Il est évident que le passage au numérique... (PHOTO PAUL FAITH, AFP)

Agrandir

«Il est évident que le passage au numérique ne se fait pas sans un certain traumatisme», a déclaré Bono jeudi, au Web Summit de Dublin.

PHOTO PAUL FAITH, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
DUBLIN

Le chanteur de U2 Bono a pris jeudi la défense du site internet Spotify, cible de critiques d'artistes s'estimant lésés, en déclarant que les plateformes de streaming audio constituaient un «formidable moyen de toucher le public».

«Il est évident que le passage au numérique ne se fait pas sans un certain traumatisme», a déclaré la rock star irlandaise en évoquant la dématérialisation de la musique à l'occasion du Web Summit de Dublin, une rencontre consacrée aux nouvelles technologies.

«Mais je considère que les services de streaming constituent un formidable moyen de toucher le public. Et au bout du compte, c'est ça que vous cherchez, que les gens écoutent vos chansons», a dit Bono.

Spotify et ses concurrents sont la bête noire de nombreux artistes et maisons de disques, qui arguent que ces services dissuadent les gens d'acheter des albums et que les musiciens empochent peu de revenus.

Lundi, Spotify a annoncé, avec regret, que la chanteuse américaine Taylor Swift avait retiré du site l'ensemble de ses chansons.

Au Web Summit, Bono est également revenu sur la polémique qui avait suivi la mise en ligne du dernier album de U2, Songs of Innocence, sur l'ensemble des comptes iTunes, une démarche conçue par Apple mais critiquée par un grand nombre d'utilisateurs.

Le chanteur, qui avait déjà présenté des excuses, a déclaré qu'il s'agissait d'une des choses dont le groupe était «le plus fier». «Mais je comprends que c'est quelque chose qu'on ne peut pas forcément reproduire», a-t-il toutefois reconnu.

Bono, féru de nouvelles technologies, a aussi estimé que les développeurs informatiques étaient un peu les rockeurs du XXIe siècle.

«Ce que j'aime dans cette conférence, c'est que ces gens me rappellent ce que c'est que d'appartenir à un groupe de musique», a-t-il dit. «Hier, ces gens auraient joué dans des groupes de musique. Aujourd'hui ils font des start-up».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer