Boléro, histoire d'un crescendo

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Lors de l'entrée dans le domaine public du Boléro de Ravel, le 1er mai dernier, le président de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM), Laurent Petitgirard, a déclaré: «On a coutume de dire qu'une exécution du Boléro commence toutes les 10 minutes dans le monde. Puisque l'oeuvre dure 17 minutes, elle est donc jouée à tout moment quelque part.» Histoire d'un increvable «hit», qui a connu un nombre impressionnant de chicanes juridiques chez les héritiers de Ravel.

1928: Composition par Maurice Ravel du Boléro, à la demande de son amie, la danseuse russe Ida Rubinstein. Le ballet sera créé la même année en novembre à l'Opéra Garnier, sous la direction de Walter Straham.

1929: Première édition du Boléro aux Éditions Durand.

1930: Première interprétation musicale, sans chorégraphie, à la salle Gaveau de Paris. Premier enregistrement avec les Concerts Lamoureux, supervisé par Ravel lui-même, et première radiodiffusion. Le succès est instantané et les plus grands chefs d'orchestre de l'époque l'inscrivent à leurs programmes.

1930: Dès le début, Maurice Ravel reconnaît le caractère «musico-sexuel» du Boléro, conçu en quelque sorte sur un rythme qui rappelle l'orgasme. Beaucoup d'analystes gloseront sur ce sujet!

1937: Mort de Maurice Ravel. Sans enfant, le compositeur désigne son frère Édouard comme seul héritier de ses droits.

1950: Le Boléro est utilisé par Akira Kurosawa dans son film Rashomon

1956: Enregistrement avec l'Orchestre symphonique de Boston, sous la direction de Charles Munch.

1960: Mort d'Édouard Ravel, héritier des droits de l'oeuvre. En 1954, un accident de voiture l'avait laissé physiquement démuni. Il désigne comme sa légataire universelle son infirmière, Jeanne Taverne, et par la bande son mari, Alexandre (devenu son chauffeur). Les petits neveux de Maurice Ravel intentent un procès, mais sont déboutés.

1961: Création de la chorégraphie de Maurice Béjart, pour le Ballet du XXe siècle.

1964: Enregistrement avec l'Orchestre symphonique de Londres, sous la direction de Pierre Monteux. Mort de Jeanne Taverne, héritière des droits, et son mari Alexandre hérite des droits du Boléro, qui valent 36 millions de francs.

1971: Création par Alexandre Taverne et son avocat Jean-Jacques Lemoine de la société offshore ARIMA, qui détient tous les droits de l'oeuvre de Ravel.

1977: Le film d'animation Allegro Non Troppo de Bruno Bozzetto est entièrement basé sur le Boléro.

1979: Utilisation du Boléro dans les films Elle de Blake Edwards et Stalker d'Andreï Tarkovski. 

1981: Le Boléro est magnifié dans le film Les uns et les autres de Claude Lelouch, ce qui contribue à son immense popularité.

1983: Enregistrement du Boléro par l'Orchestre symphonique de Montréal, sous la direction de Charles Dutoit. L'un des plus grands succès de l'OSM, qui recevra un disque platine en 1984. 

1984: Utilisé par les patineurs artistiques Jayne Torvill et Christopher Dean lors des Jeux olympiques de Sarajevo.

1988: Au Canada, et dans tous les pays qui observent un délai de 50 ans post mortem, l'oeuvre de Ravel entre dans le domaine public.

1992: L'État français achète une esquisse autographe du Boléro pour 1,8 million de francs. Le court métrage humoristique Le batteur du Boléro de Patrice Leconte se moque du travail répétitif du batteur dans cette pièce - joué par Jacques Villeret. Et le Boléro est utilisé pour la publicité des Assurances générales de France...

1993: Jusqu'à cette année, le Boléro est resté en première place dans le classement des droits d'auteur de la SACEM. Enregistrement avec l'Orchestre philharmonique de Berlin sous la direction de Pierre Boulez.

1998: Des extraits du Boléro sont utilisés lors de la cérémonie de clôture de la Coupe du monde de football, ainsi que pour le défilé de mode des 40 ans d'Yves Saint Laurent au Stade de France.

2006: Des extraits du Boléro sont utilisés lors de la cérémonie de clôture de la Coupe du monde de football.

2014: Des extraits du Boléro sont utilisés lors de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Sotchi.

2016: Le 1er mai, le Boléro de Ravel tombe dans le domaine public. Les derniers héritiers contestent la chose, avec pour argument que l'oeuvre, conçue pour le ballet, est aussi une collaboration avec la chorégraphe Bronislava Nijinska et le décorateur Alexandre Nikolaïevitch Benois, mais leur demande est rejetée par la SACEM. Les différents héritiers auraient reçu entre 400 et 500 millions d'euros en droits depuis la mort de Maurice Ravel, en 1937.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer