McGill: fin de quatuor

Le Quatuor à cordes Parker, de Boston, joue... (PHOTO FOURNIE PAR L'ACADÉMIE DE MCGILL)

Agrandir

Le Quatuor à cordes Parker, de Boston, joue à McGill samedi soir.

PHOTO FOURNIE PAR L'ACADÉMIE DE MCGILL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Claude Gingras
La Presse

La sixième Académie internationale de quatuor à cordes de McGill se termine cette semaine avec, s'ajoutant aux master-classes et cours privés, trois concerts à 19h, à Pollack Hall, tous gratuits.

Les quatre jeunes quatuors entendus la semaine dernière reviennent au programme et, selon la tradition de l'Académie, très exactement sept jours plus tard, mais en ordre inverse. C'est-à-dire que l'ensemble qui passait en premier jeudi dernier passe en second ce jeudi, et ainsi de suite.

Jeudi, le Van Kuijk, de France, jouera le bref Langsamer Satz de Webern et le Quatuor op. 41 no 1 de Schumann. Le Omer, des États-Unis, suivra avec une seule oeuvre: le long op. 132 de Beethoven.

Détails inconnus du public: le Van Kuijk a choisi un programme relativement bref, car il doit s'envoler le même soir pour Copenhague où il se produira le lendemain. Par ailleurs, il a été approché par l'Académie pour donner le traditionnel concert de clôture de l'Académie de 2017. Les amateurs de quatuor sont donc rassurés pour au moins deux ans!

Pour revenir à la présente semaine: vendredi, on retrouvera, dans cet ordre inversé, le Amber, de Chine, et le Verona, étiqueté «Singapour, États-Unis, Canada». Le Amber jouera le touchant Crisantemi de Puccini et l'ultime Quatuor de Mendelssohn, op. 80, après quoi le Verona, l'une des révélations de la semaine dernière, consacrera sa prestation au Quatuor D. 810 de Schubert dont un mouvement est constitué de cinq variations sur le lied Der Tod und das Mädchen (ou La jeune fille et la mort, selon la formule française).

Pour le concert de clôture, samedi, l'Académie a invité le Quatuor Parker, de Boston. Son programme: op. 44 no 1 de Mendelssohn, op. 67 de Brahms et Eight Colors du Chinois Tan Dun.

Domaine: fin de saison

La saison du Domaine Forget, à Saint-Irénée de Charlevoix, se termine dimanche, 15h, salle Françoys-Bernier. Les Violons du Roy, de nouveau confiés à un chef invité, cette fois le Britannique Matthew Halls, joueront la Simple Symphony de Britten et la Sérénade op. 48 de Tchaïkovsky et acccompagneront le pianiste Stephen Kovacevich dans le Concerto BWV 1056 de Bach.

Du chant à Trestler

Le jeune baryton Hugo Laporte, grand lauréat du dernier Concours OSM, a choisi un programme très varié pour le récital qu'il donnera avec Jérémie Pelletier au piano demain soir, 20h, à la Maison Trestler de Vaudreuil-Dorion. À la cantate Ich habe genug de Bach et à l'air Avant de quitter ces lieux, du Faust de Gounod, s'ajoutent des pièces de Schubert, Berlioz, Saint-Saëns, Ravel, Duparc, Mozart et Mendelssohn.

À l'Oratoire

Dimanche, 15h30, à l'oratoire Saint-Joseph, Marc D'Anjou, organiste à la cathédrale de Québec, joue la célébrissime Toccata et Fugue BWV 565 de Bach et des pièces de Clérambault, Böhm, Vierne, Widor, Messiaen et Duruflé. Écran géant, entrée libre.

La Francophonie

Porté cet été à 80 musiciens de par son jumelage avec le Youth Orchestra of the Americas, l'Orchestre de la Francophonie communique quelques détails sur cette saison de neuf semaines. Provenant de 25 pays, les jeunes musiciens ont donné 21 concerts dans 14 villes du Québec, de l'Ontario et du Nouveau-Brunswick, acclamés par 14 300 personnes.

Bourgie: 5e saison

André Laplante et deux collègues ouvriront la 5e saison de la salle Bourgie le jeudi 10 septembre, 19h30. Le pianiste jouera les Variations op. 8 de Jacques Hétu (souvent enregistrées, notamment par Glenn Gould) et le cahier Miroirs de Ravel. De ce dernier, on entendra la Sonate pour violon et violoncelle par Andrew Wan et Matt Haimovitz et le célèbre Trio par les trois musiciens réunis.

Reprise à l'OUM

Le samedi 3 octobre, 19h30, salle Claude-Champagne, l'Orchestre de l'Université de Montréal et son chef Jean-François Rivest reprendront le rare Concerto pour piano de Scriabine entendu cet été à Lanaudière. Pour le centenaire du compositeur, de toute évidence. Le soliste cette fois: Ben Cruchley, gagnant du dernier Concours de concertos de l'UdM.

En bref

Mélisande McNabney, claveciniste, fille de Douglas McNabney et Isolde Lagacé, a remporté le 3e prix au Concours international de Bruges.

Vox, ensemble choral de musique sacrée dirigé par Alain Vadeboncoeur, tient des auditions. Info.: 514 250-2941.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer