L'Orchestre de Toronto retire la pièce de Rachmaninov

Stewart Goodyear... (Photo: archives, fournie par le Festival de Lanaudière)

Agrandir

Stewart Goodyear

Photo: archives, fournie par le Festival de Lanaudière

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

Un pianiste canadien qui devait monter sur scène, mercredi et jeudi, avec l'Orchestre symphonique de Toronto (OST) pour remplacer une musicienne d'origine ukrainienne qui aurait tenu des propos «profondément choquants» sur Twitter, affirme avoir dû annuler sa participation après avoir été victime d'intimidation.

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, le pianiste torontois Stewart Goodyear affirme s'être retrouvé «au coeur d'une tempête sur les médias sociaux» et avoir été victime de propos haineux de part et d'autre.

L'OST avait initialement annoncé que Stewart Goodyear interpréterait le Concerto No 2 de Rachmaninov après que la participation de Valentina Lisitsa eut été annulée, puis a décidé, tard mardi, que la pièce ne serait tout simplement pas jouée lors des concerts.

Le pianiste torontois s'est fait accuser d'appuyer la censure. Ce qui devait être l'un des moments les plus heureux de sa vie, dit-il, s'est transformé en «hystérie de masse».

Valentina Lisitsa, une Russe née en Ukraine mais qui vit maintenant aux États-Unis, a déclaré sur Facebook qu'elle avait été accusée d'«incitation à la haine» sur Twitter en raison de ses commentaires sur le conflit en Ukraine.

La musicienne dit avoir dénoncé les «atrocités» de la guerre civile, particulièrement celles commises contre la minorité russe dans l'est et le sud de l'Ukraine.

Stewart Goodyear a écrit qu'il croyait réaliser un rêve lorsqu'on lui a demandé d'interpréter la pièce de Rachmaninoff avec l'orchestre à Toronto. «Hier, mon rêve a été détruit», a-t-il écrit.

«Avec tout le respect que je dois à la pianiste que je devais remplacer (...), il faut assumer ses opinions et ses mots et avoir le courage de défendre ses positions sans se cacher derrière le pseudonyme «NedoUkarinka».»

«La liberté d'expression a ses conséquences», a-t-il ajouté. «Punir d'autres personnes qui n'ont rien à voir avec son opinion n'accomplit rien de constructif.»

L'OST a indiqué que les détenteurs de billets qui assisteraient au concert pour entendre la Symphonie no 5 de Mahler recevraient un billet gratuit pour un prochain concert. Ceux qui préfèrent ne pas voir le spectacle pourront quant à eux obtenir un remboursement.

Le président de l'orchestre, Jeff Melanson, affirme que Valentina Lisitsa a été remplacée après que l'OST eut reçu des «centaines» de plaintes et compilé sept pages de messages «offensants» sur Twitter.

«Cela n'a rien à voir avec la liberté d'expression ni avec ses opinions politiques; cela concerne des commentaires choquants et intolérants au sujet de gens», a-t-il précisé.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer