Sorties de disques de la semaine

Beaucoup de choix cette semaine: le punk hardcore de Fucked Up, les ballades au piano de Birdy, le rap de 50 Cent, la musique engagée de Tiken Jah Fakoly, le country de Miranda Lambert, ainsi que des albums de Bob Mould et Paule-Andrée Cassidy, pour ne nommer que ceux-là.

Fucked Up, Glass Boys

Lauréat du prestigieux prix Polaris en 2009, Fucked Up (dont le premier ministre Stephen Harper a déjà critiqué le nom de groupe) lance l'album Glass Boys.

Après l'album conceptuel David Comes to Life, le groupe torontois revient au son punk hardcore épique, énergique et défoulatoire qui a fait sa marque.

C'est sur le plan des textes que Fucked Up prend une direction différente, plus introspective et personnelle.

Le chanteur Damian Abraham se questionne sur le temps qui passe et les responsabilités grandissantes de la vie d'adulte.

Rappelons que Fucked Up se produira à Heavy Montréal.

Birdy, Fire Within

Jasmine van den Bogaerde, alias Birdy, n'avait pas encore 16 ans quand elle a retenu l'attention avec des reprises de bon goût, dont Skinny Love de Bon Iver, 1901 de Phoenix et Terrible Love du groupe The National.

La Britannique à la voix mélancolique teintée de soul revient avec un deuxième album, cette fois essentiellement composé de pièces originales, écrites en grande partie par son interprète au piano.

Fire Within sort en Amérique du Nord près de neuf mois après son dévoilement en Europe, où les critiques avaient été plutôt positives.

Birdy plaira aux amateurs de pop juvénile à fleur de peau et à tendance indie.

50 Cent, Animal Ambition

50 Cent montre une facette plus jazzy et R&B de sa personnalité avec l'extrait Hustler de son nouvel album aux «ambitions animales».

Le rappeur a fait appel à une dizaine de réalisateurs, dont Jake One, Frank Dukes, Dr. Dre, Shamtrax, Swiff D et Ty Fyffe.

Animal Ambition propose des titres résolument pop et d'autres typiquement rap avec la participation de Schoolboy Q, Trey Songz et Jadakiss.

Le thème: le mécontentement que suscite le succès... Sacrés rappeurs et leur bravade de cour d'école.

Tiken Jah Fakoly, Dernier appel

Les astres s'alignent: tout juste avant sa visite à Montréal, l'homme de conviction Tiken Jah Fakoly lance son huitième album.

Même si Dernier appel a été enregistré entre Bamako et Paris, ses racines instrumentales sont 100% africaines.

Accompagné de ses fidèles musiciens des Djelys, le chanteur de reggae ivoirien chante en duo avec Alpha Blondy, Nneka et Patrice.

Il se produira le 9 juillet à l'Olympia de Montréal, dans le cadre du Festival international Nuits d'Afrique dont il est le parrain. Il participera également au Festival d'été de Québec et au Sherblues & Folk.

Bob Mould, Beauty & Ruin

Avec Beauty & Ruin, l'heure est aux bilans pour l'ex-membre des groupes Hüsker Dü et Sugar, qui a pavé la voie à des groupes grunge.

Bob Mould, présent à Osheaga l'an dernier, lance un 11e album solo où il revient sur son passé, tout en s'interrogeant sur son présent et son avenir.

Il se dévoile tantôt de façon vulnérable et torturée, tantôt avec révolte. Il explore différents thèmes: la mort, le pardon, la maladie, le legs qu'une personne laisse derrière elle.

Quant aux musiques, elles se démarquent par un son live et authentique, autant dans les élans punk-grunge que dans les ballades acoustiques.

Autres sorties

> Paule-Andrée Cassidy, Libre-échange

> Clap Your Hands Say Yeah, Only Run

> Danakil, Entre les lignes

> Miranda Lambert, Platinum

> Buzz Osbourne, This Machine Kills Artists

> Mix4, Compilation

> Peter Murphy, Lion

> Matisyahu, Akeda

> Paul Weller, More Modern Classic

> Meshell Ndegeocello, Comet Come to Me




la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer