Mount Kimbie: phare ****

Love What Survives, de Mount Kimbie... (IMAGE FOURNIE PAR WARP)

Agrandir

Love What Survives, de Mount Kimbie

IMAGE FOURNIE PAR WARP

L'approche électro de Dominic Maker et Kai Campos ne prend pas les directions du dubstep, de la house, du disco, du R&B ou du hip-hop, mais plutôt celles de l'art pop, du rock expérimental, du post-punk anglais ou même du Krautrock allemand.

Nous ne sommes plus exactement dans ce post-dubstep des premiers jours. Cette fois, le tandem britannique nous téléporte sur des territoires propices à de nouvelles hybridations.

Rythmes, mélodies, harmonies et ambiances y sont majoritairement constitués de fréquences de synthèse, mais leur assemblage génère une diversité de climats sonores enchaînés en toute cohérence.

La participation de la très douée Micachu - elle-même à la barre d'un groupe visionnaire au Royaume-Uni -, de la chanteuse française Andrea Balency - non sans rappeler Laetitia Sadier de Stereolab - ou encore d'un James Blake extirpé de sa zone de confort étoffent à souhait cet enregistrement.

S'agit-il d'un album phare, sillon que moult créateurs électroniques pourraient creuser dans un avenir proche? Poser la question...

* * * *

ÉLECTRO. Love What Survives. Mount Kimbie. Warp.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer