Bryson Tiller: un second album qui manque de caractère ***

True to Self, de Bryson Tiller... (image fournie par RCA Records)

Agrandir

True to Self, de Bryson Tiller

image fournie par RCA Records

La PresseStéphanie Vallet 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Album numéro un au Billboard 200 une semaine après sa sortie, True to Self est le second opus de Bryson Tiller, jeune artiste de 24 ans originaire de Louisville, au Kentucky, dont la carrière a explosé après la sortie de son extrait Don't en 2015.

Repéré sur Soundcloud par Timbaland alors qu'il travaillait dans une chaîne de restauration rapide, Tiller a refusé de signer avec le label OVO de Drake. En écoutant les 19 titres de True to Self, on comprend bien vite ce qui a pu le pousser dans cette voie.

Les similarités entre les deux artistes sont assez frappantes, surtout sur Set It Off. Tout comme sur sa première offrande, Trapsoul, Bryson Tyler continue de brouiller les pistes entre R&B et hip-hop. Force est de constater que c'est dans un registre plus rap que le jeune artiste se démarque.

Self-Made et Money Problems sont ainsi les plus réussies de l'album, tant dans la livraison que dans les rythmes qu'on y retrouve. On le sent alors plus authentique que lorsqu'il interprète ses titres plutôt R&B très fortement teintés par des échantillons qui ont marqué les années 90, de Brandy à Faith Evans en passant par Ice Cube et Mary J. Blige.

Le manque de caractère de True to Self, tant dans la signature vocale que dans les textes, gâche un peu le plaisir, mais l'album reste tout de même assez réussi, quoique trop long.

* * *

HIP-HOP, R&B. True to Self. Bryson Tiller. RCA Records.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer