Thomas Fersen intemporel ***

Un coup de queue de vache, de Thomas... (Image fournie par Éditions Bucéphale)

Agrandir

Un coup de queue de vache, de Thomas Fersen

Image fournie par Éditions Bucéphale

La PresseJosée Lapointe 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josée Lapointe

Galerie de personnages grotesques ou mélancoliques, bestiaire où se côtoient coq, biche et homard, ce dixième disque de Thomas Fersen est toujours aussi densément peuplé.

On retrouve donc sa poésie très «vieille France», son humour parfois potache et son art de la chanson aux rimes bien tournées - toutes écrites par lui, sauf Testament, par notre Fred Fortin.

Après avoir quitté le label Tôt ou tard, auquel il était associé depuis ses débuts il y a 25 ans, c'est le premier disque de Fersen à compte d'auteur, mais il a fait appel à son vieux complice Joseph Racaille aux arrangements.

La présence des cordes est chatoyante, certaines mélodies, vraiment accrocheuses - La pachanga, Un lièvre, Dans la cabane de mon cochon - et on s'y retrouve comme dans de vieilles pantoufles: confortables, mais sans grande surprise.

Intemporel et indémodable, Thomas Fersen nous propose un disque qui manque de grandes envolées. On l'écoute malgré tout le sourire aux lèvres, parce que Fersen aura toujours ce don d'ajouter un peu de légèreté à nos vies. C'est toute une qualité.

* * *

CHANSON. Un coup de queue de vache. Thomas Fersen. Éditions Bucéphale.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer