Tim Hecker: édifices à l'horizon ****

La PresseAlain Brunet 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Tim Hecker est passé maître dans la superposition de fréquences saturées et hypnotiques, superbes drones auxquels il a progressivement intégré des matériaux sonores triés sur le volet.

Au fil de ces 15 années de création, sa langue résolument contemporaine s'est inspirée de musiques anciennes et de chants liturgiques, créant une formidable tension entre passé, présent et avenir, entre profane et sacré.

Le compositeur a ainsi greffé à sa musique les fragments de grandes orgues, voix humaines, cordes, instruments à vent, percussions de tous types. Sa compréhension du contrepoint et de la polyphonie s'est étoffée d'album en album, lui permettant de cheminer bien au-delà de ses fameuses nappes de saturation.

Le voilà désormais en mesure d'exploiter avec pertinence le déphasage rythmique et d'imposer un séduisant discours mélodico-harmonique, sans dénaturer sa facture originelle. Des édifices surgissent de l'horizon, on les contemple avec fascination. On s'y abandonne sans résister.

* * * *

ÉLECTRO. Love Streams. Tim Hecker. 4AD/Paper Bag.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer