Ray LaMontagne: planant ****

La PresseAlain de Repentigny 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À la toute fin de cet album remarquable, dans l'apaisante chanson folkie Wouldn't It Make a Lovely Photograph, Ray LaMontagne répète en haussant le ton qu'on n'entendra jamais cette chanson à la radio.

Pourtant, s'il y a un album qu'il faut écouter en boucle ces jours-ci, c'est bien cet Ouroboros dont nous fait cadeau le talentueux artiste américain avec la complicité de son ami Jim James, du groupe My Morning Jacket.

Un disque divisé en deux parties, dont la première comporte par moments quelques riffs musclés et un beat lourd, mais qui renvoie surtout aux albums planants du Pink Floyd du milieu des années 70 jusque dans les images de la pochette.

On se laisse flotter sur cette musique enveloppante, les guitares qui se liquéfient sur le piano et la voix caressante de LaMontagne qui nous chuchote à l'oreille un propos naturaliste.

Un album qui sent bon la liberté et qui, en toute justice, devrait élargir considérablement l'auditoire de Ray LaMontagne.

* * * *

ROCK. Ouroboros. Ray LaMontagne. RCA/Sony Music.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer