The Dodos : huis clos fiévreux ***1/2

Avertissement : Individ requiert une écoute attentive, active et non interrompue.

Dès ses premiers accords, le sixième album de The Dodos nous prend par la main et nous entraîne dans un huis clos de huit chansons intenses, haletantes et denses. À commencer par la pièce d'ouverture, Precipitation, dont la lente introduction finit par partir au galop, jusqu'à la finale nerveuse de Pattern/Shadow, qui fait plus de sept minutes.

D'un titre à l'autre, le duo de San Francisco trace un chemin où l'auditeur se faufile fiévreusement à travers des structures mélodiques imprévisibles. Solos de guitares acoustiques, batteries caverneuses, refrains prenants et rythmes urgents... difficile de décrocher. La voix de Metric Long bonifie l'émotion des pièces. En douceur sur la ballade Darkness, à fleur de peau sur Bubble et avec une fougue rock sur Retriever. Après 10 ans de vie musicale commune, Meric Long and Logan Kroeber sont en pleine possession de leurs moyens.

À écouter : Competition

INDIE ROCK

The Dodos

Individ

Polyvinyl Records

***1/2




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer