Foster the People : manque de cohésion ***

Son baptême musical, Torches, jouait dans les plates-bandes pop ensoleillées de MGMT (époque Oracular Spectacular).

Peu importe : nous avons écouté et réécouté le premier album de Foster the People. Le trio californien lance Supermodel avec la pression de connaître le même succès d'estime et commercial.

On sent qu'il hésite entre le désir d'enfoncer la pédale pop et le défi de défricher des horizons moins prévisibles. Supermodel s'apprivoise après plusieurs essais. On danse sur Coming of Age et Best Friend, on se perd sur A Begginer's Guide to Destroying The Moon puis on retrouve son chemin avec la ballade Goats In Trees. Reste que seuls quelques titres survivront à notre playlist estivale.

À écouter : Pseudologia Fantastica

INDIE-POP

Foster the People

Supermodel

Columbia/Sony

***




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer