Mayra Andrade: Cap-Vert mondialisé ***1/2

La PresseAlain Brunet 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

L'Israélienne Yaël Naïm, la Marocaine Hindi Zahra, la Danoise Agnes Obel... et voici Mayra Andrade, dont le quatrième album part à la conquête de ce vaste auditoire mondialisé, que l'on trouve désormais dans toutes les sociétés avancées.

Voilà un autre pan de pop polyglotte à dominante anglophone, mais aussi chantée en créole capverdien et en français. Mayra Andrade vit à Paris depuis une douzaine d'années, ce qui explique les quelques rimes françaises au programme de ses 13 chansons - dont une signée Benjamin Biolay.

Les autres sont d'elle et de Yaël Naïm, Tété, Piers Faccini, Pascal Danaë, Hugh Coltman, Yan Walker, Mario Lucio, Krystle Warren.

Les rythmes du Cap-Vert (morna, coladeira) figurent au programme, les accointances lusophones inspirent aussi quelques fréquences brésiliennes, l'ensemble du programme est constitué de chansons sensuelles, bien ficelées. Et sans surprise.À écouter : A-Mi N Kre-U Txeu

* * * 1/2

POP SONO MONDIALE. Mayra Andrade, Lovely Difficult, Columbia/Sony Music.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer