Les bons coups de Coup de coeur francophone

Figure familière de la scène musicale québécoise, l'agente... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

Agrandir

Figure familière de la scène musicale québécoise, l'agente d'artistes et bassiste Isabelle Ouimet a succédé en février à Steve Marcoux à la barre de la programmation.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Coup de coeur francophone

Arts

Coup de coeur francophone

Notre dossier sur l'événement Coup de coeur francophone. »

Difficile de vous orienter parmi les nombreuses sorties de la semaine, les actualités musicales et les innombrables spectacles à Montréal? Notre journaliste vous sert de guide.

Les bons coups de Coup de coeur

Le 31e festival Coup de coeur francophone (CCF), qui produira demain ses premiers battements, mise sur la multiplicité des genres, des âges et des disciplines, avec pour fil d'Ariane la langue française. Figure familière de la scène musicale québécoise, l'agente d'artistes et bassiste Isabelle Ouimet a succédé en février à Steve Marcoux à la barre de la programmation. 

«Coup de coeur est un festival que j'aimais beaucoup pour son ouverture et son audace, et je crois que ça se reflète à nouveau dans la présente programmation, dit-elle. Il y avait déjà une réelle volonté de devenir une vitrine pour la chanson, oui, mais aussi de devenir un pointeur de tendances, ici comme à l'international.» 

Le festival dirigé par Alain Chartrand et doté d'une équipe majoritairement féminine mettra en valeur une centaine d'artistes sur une quinzaine de scènes jusqu'au 12 novembre. Isabelle Ouimet en ausculte avec nous quelques coups de coeur.

Julien Sagot... (Photo Petit russe, fournie par Coup de coeur francophone) - image 2.0

Agrandir

Julien Sagot

Photo Petit russe, fournie par Coup de coeur francophone

Rentrée montréalaise: Julien Sagot bien entouré

Parmi les nombreuses rentrées montréalaises, des sémillantes Soeurs Boulay aux larrons de Canailles, Isabelle Ouimet attire notre attention sur la pop libre et décalée de l'ex-Karkwa Julien Sagot, dont nous avons déjà dit le plus grand bien. «J'ai trouvé son album Bleu Jane absolument fantastique et j'ai vraiment hâte de voir ça sur scène. Je sais à quel genre de musiciens Julien va nous présenter. Je pense que ça va être un spectacle extraordinaire.»

Au Lion d'Or, le 9 novembre à 20 h.

Vétéran: Le retour de Tremblay 73

Isabelle Ouimet jette son dévolu sur un revenant du rock saguenéen, Frank Tremblay. «Tremblay 73, ça n'existe plus depuis bon nombre d'années. À l'époque, il avait fait paraître un album qui s'appelait Abracadabrun [2006], et beaucoup de gens le voyaient comme le prochain Fred Fortin ou Gros Mené, ou une espèce d'émule de Frank Zappa. Ce gars-là a toujours été sous-estimé, même s'il a eu de bonnes critiques. Il a son son à lui, qui puise dans le Lac [Saint-Jean], mais il arrive avec quelque chose que personne d'autre ne fait. C'est vraiment agréable de l'avoir dans son comeback.» Entre autres routiers, notons la présence à CCF de Vilain Pingouin, des Dales Hawerchuk, de Dany Placard ou encore des Charbonniers de l'enfer, qui fêteront un quart de siècle de musique traditionnelle.

Tremblay 73, au Divan orange, le 11 novembre à 22 h.

Philippe Brach... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

Philippe Brach

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Primeur: Sur la piste de Philippe Brach

«Je ne peux pas passer sous silence [Philippe] Brach, lance Isabelle Ouimet. Même moi, en tant que programmatrice, je ne sais pas à quoi m'attendre.» La révélation de l'année 2015 au Gala de l'ADISQ fera grand bruit vendredi avec la sortie du Silence des troupeaux, dont le premier extrait doucereux nous a laissé... pantois. Fausse piste ou calcul radiophonique? Philippe Brach égrènera sans doute quelques indices sur les planches. Autre suggestion: les six frères de La Famille Ouellette, gagnants des 20es Francouvertes, qui défendront en primeur l'album Deluxe. La rumeur veut que leur première galette soit accompagnée de sauce à spag', rien de moins.

Philippe Brach, au Club Soda, le 6 novembre à 17 h.

La Famille Ouellette, au Théâtre Fairmount, le 7 novembre à 20 h.

Découverte: Juniore, proposition majeure

Parmi les dizaines de propositions musicales peu connues du grand public, Isabelle Ouimet pointe vers Paris, où est né le trio féminin Juniore. La formation indie pop repose quasi uniquement sur l'alchimie guitare-voix-batterie. «C'est le projet de trois musiciennes auxquelles s'est joint le réalisateur Samy Osta, qui travaille avec La Femme et Feu ! Chatterton. Les filles ont fait leur petit bout de chemin en France, avec des portraits dans Les Inrocks et d'autres médias, mais c'est surtout la facture sonore qui m'intéresse. Une espèce de Françoise Hardy remise au goût du jour. C'est léché, mais il y a un esprit très garage. Ce n'est pas la saveur du mois; c'est un projet que je vois évoluer sur au moins 10 ans.» 

Au Lion d'Or, le 4 novembre à 20 h.

La Bronze... (Photo fournie par Coup de coeur francophone) - image 4.0

Agrandir

La Bronze

Photo fournie par Coup de coeur francophone

Là où jamais: Où se cachera La Bronze?

La nouvelle coordonnatrice de la programmation de Coup de coeur francophone souhaite faire la part belle à des spectacles-événements uniques. Isabelle Ouimet précise que les mélomanes auront droit, pour la première et dernière fois, à une performance de la chanteuse pop La Bronze dans un lieu complètement inédit, limite «dangereux». Le public se rendra en navette vers la scène sibylline. Dans la même veine: le spectacle de la bande folk-cajun Canailles se métamorphosera en gigantesque carnaval, tandis que Violett Pi poussera son rock métissé sur une chaise installée au milieu de la foule. À voir et entendre là ou jamais...

La Bronze, départ à la place de la Paix, le 6 novembre à 19 h 30.

En bref: Isabelle Ouimet craque aussi pour... 

> Le «western spaghetti» teinté d'humour du Néo-Brunswickois Menoncle Jason

> Le rap déjanté d'Eman X Vlooper

> Les soirées organisées avec la complicité ou dans l'esprit d'autres festivals: le FRIMAT (Val-d'Or), le Festif! (Baie-Saint-Paul) et le FME (Rouyn-Noranda)

> Les spectacles multidisciplinaires comme Corps Amour Anarchie, hommage dansant et chantant à Léo Ferré, et Une toune, un collage, vernissage de l'artiste Marin Blanc dont la trame sonore sera notamment assurée par Rosie Valland, Lydia Képinski et Les Louanges.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer