• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • > Karkwa et Octobre se reformeront pour Petite-Vallée 

Karkwa et Octobre se reformeront pour Petite-Vallée

Le groupe Karkwa en 2010.... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le groupe Karkwa en 2010.

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Caroline St-Pierre
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

L'incendie qui a ravagé le Théâtre de la Vieille Forge de Petite-Vallée a secoué la communauté artistique, qui se serrera à nouveau les coudes pour sauver l'épicentre d'un festival que Michel Rivard décrit comme étant essentiel à la survie de la musique francophone.

Michel Rivard n'a donc pas eu à se faire prier pour participer au spectacle-bénéfice La grande réunion, autour du feu», le 23 octobre à Montréal, lors duquel il retrouvera son Flybin Band. Les retrouvailles seront d'ailleurs le thème de ce grand rendez-vous, puisque les spectateurs y verront la réunion des groupes Octobre et Karkwa.

Pour Octobre, il s'agira de premières retrouvailles depuis 2006, alors que le groupe s'était revu sur scène, justement à Petite-Vallée.

Selon Pierre Flynn, l'idée de faire quelque chose avec Octobre pour venir en aide au festival est venue du batteur du groupe, Pierre Hébert, qui a envoyé un courriel à ses anciens acolytes une semaine ou deux après l'incendie pour proposer de donner un coup de main.

«Je vous avouerai que je suis le premier surpris qu'on se réunisse», a lancé le chanteur, ajoutant que lorsqu'il a fait part de l'idée d'une réunion au directeur général et artistique du festival Village en chanson de Petite-Vallée, Alan Côté, il ne pouvait plus reculer.

«Sans le savoir, j'avais mis le petit doigt dans le tordeur, parce que là, l'idée était lancée. Moi j'étais pas sûr, mais le bras est passé dans le tordeur et nous voilà.»

Du côté de Karkwa, le chanteur Louis-Jean Cormier a tenu à préciser qu'il s'agira d'une occasion unique, puisque le groupe ne prévoit pas se reformer à nouveau dans un avenir rapproché.

«Les gars de Karkwa, on se parle, on se voit, on s'aime encore, on n'a pas arrêté définitivement nos activités. C'est sûr qu'on est en pause depuis un certain temps. Je pense que tout le monde a vu là l'occasion de faire une rencontre, de se réunir pour la cause de Petite-Vallée, mais on n'est pas du tout en train d'annoncer un retour de Karkwa sur les tablettes des disquaires», a assuré Louis-Jean Cormier, dont une partie de la famille vient de Petite-Vallée.

Le Théâtre de la Vieille Forge a été... (Photo Marc-Antoine Dufresne, archives La Presse Canadienne) - image 2.0

Agrandir

Le Théâtre de la Vieille Forge a été la proie d'un violent incendie le 15 août dernier. Le bâtiment a été déclaré perte totale.

Photo Marc-Antoine Dufresne, archives La Presse Canadienne

La survie de la chanson

Michel Rivard n'a aucun doute que les Montréalais répondront à l'appel et seront nombreux à assister au spectacle du 23 octobre, qui se tiendra au MTELUS.

«C'est gros ce que je vais dire, mais je crois fermement que la survie de la chanson francophone au Québec passe par Petite-Vallée, c'est fou comme ça», avance l'auteur-compositeur-interprète.

Ces propos de l'ancien membre de Beau Dommage ont fait sourire la Gaspésienne d'origine Marie-Pierre Arthur, que l'incendie du théâtre est venu toucher particulièrement en tant que «fille de la place», et qui sera aussi du spectacle.

Pour la jeune femme, perdre le festival de Petite-Vallée serait très grave, tant pour elle en tant qu'artiste que pour les membres de sa famille qui sont plusieurs à y travailler.

«Des fois je me pose la question, je me demande si c'est parce que je viens de là ou si c'est parce que c'est si grave pour tout le monde, mais quand j'entends un Michel Rivard ou d'autre monde dire que ce serait très grave, je me dis que c'est pas juste parce que mon coeur était là, c'est parce que ça veut dire quelque chose pour bien du monde.»

Les billets pour le spectacle sont déjà en vente, et Ticketmaster précise que ses frais de service seront versés à la cause.

Le Théâtre de la Vieille Forge a été la proie d'un violent incendie le 15 août dernier. Le bâtiment a été déclaré perte totale.

Le directeur général de Petite-Vallée, Alan Côté, a immédiatement retroussé ses manches et lancé le projet de reconstruction.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer