• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • > Aldo Giampaolo n'est plus l'imprésario de Céline Dion 

Aldo Giampaolo n'est plus l'imprésario de Céline Dion

Céline Dion et Aldo Giampaolo... (Archives AFP, Catherine Gugelmann)

Agrandir

Céline Dion et Aldo Giampaolo

Archives AFP, Catherine Gugelmann

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Aldo Giampaolo ne travaille plus pour Céline Dion. La chanteuse a annoncé jeudi après-midi, par voie de communiqué, la démission de celui que René Angélil avait choisi pour lui succéder le 1er août 2014.

«Aldo a fait partie de mon équipe de management depuis quelques années et il se retire maintenant pour des raisons personnelles et familiales. J'apprécie sincèrement ce qu'il a fait pour ma carrière et je respecte sa décision. Je lui souhaite tout le meilleur pour ses projets futurs», a déclaré Céline Dion dans le communiqué.

Joint par La Presse à Las Vegas, Giampaolo a indiqué qu'il avait pris cette décision «mûrement réfléchie» il y a quelques semaines avec en avoir discuté longuement avec sa femme Marianik Giffard, qui travaillait également pour Céline Dion. Il y a environ dix jours, il en a avisé la chanteuse qui n'a pas tenté de le retenir.

«C'est facile avec Céline, elle trouve ça normal quand tu lui parles de la famille et des enfants, de dire Giampaolo. J'ai des jeunes enfants - une fille de 7 ans et un garçon de 3 ans - et je n'ai plus 28 ans, j'en ai 67. C'est un travail accaparant et je n'ai pas fait des enfants pour les faire élever par d'autres. C'est une machine Céline, c'est la plus grande artiste mondiale, et tu ne peux pas arrêter cette machine-là. Tu ne peux pas faire ça [démissionner] au pif, fallait qu'il y ait une certaine organisation avant que je m'en aille.»

Pourtant, Giampaolo ignore qui va lui succéder au moment où Céline Dion prépare une autre tournée estivale en Europe et un album en anglais.

«Je n'ai aucune idée de comment Céline va se réaligner, répond-il. Mais elle sait où elle s'en va et elle prend des décisions. Elle a commencé à travailler à 12 ans, elle a le sens de la business artistique. Je ne suis pas inquiet pour elle, elle est forte.»

Giampaolo tient à préciser que son départ n'est pas lié à un conflit professionnel ou à un différend artistique avec Céline Dion.

«Jamais. Elle m'a fait confiance. On a accompli beaucoup de choses. J'avais un mandat et je suis allé au bout de ce mandat. Je n'aurais pas pu [remettre ma démission] avant ces deux ans et demi. La première année, Céline elle a arrêté de chanter donc ça fait juste un an et demi qu'elle a recommencé à travailler. J'ai vu l'impact que ça avait sur ma vie familiale et je ne veux pas continuer à vivre ça. Mais je serai toujours au bout du téléphone pour elle, ça c'est certain.»

Il entend continuer à travailler, mais à un rythme différent qui lui permettra de mener une vie familiale mieux équilibrée. Il ne sait pas encore s'il va rentrer à Montréal avec sa famille.

«La première étape c'était de démissionner, une décision importante qui fait mal, dit-il. Je vais me réaligner éventuellement, mais, pour le moment, je veux avoir du plaisir cet été avec mes enfants.»

Avant de se joindre à l'équipe de Céline Dion en 2014, Aldo Giampaolo a été président et chef de la direction de Québécor Média inc. Groupe Sports et divertissement à compter de 2013. Auparavant, il avait dirigé la division nouvelles entreprises du Cirque du Soleil de 2005 à 2013 après avoir été président du Groupe Spectacles Gillett, devenu depuis evenko, de 2001 à 2005.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer