Qui n'a pas joué au Verre Bouteille?

Le 4 décembre dernier, Damien Robitaille offrait son... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Le 4 décembre dernier, Damien Robitaille offrait son seul spectacle de l'année au Verre Bouteille.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Nathalie Rouleau ne sait pas par où commencer lorsque nous lui demandons quels artistes ont joué dans son bar, Le Verre Bouteille. De toute évidence, il serait plus simple de nommer ceux qui n'y ont jamais mis les pieds.

Yann Perreau, les frères Painchaud, Fred Fortin, Daniel Boucher, Pascale Picard, Vincent Vallières, Michel Rivard, Mara Tremblay, Luc De Larochellière, Marie-Pierre Arthur, Antoine Gratton, Roch Voisine, Daran, Laurence Jalbert, Damien Robitaille, Claude Léveillée, Éric Goulet et les Mountain Daisies font partie des nombreux artistes qui ont été applaudis dans ce bar de l'avenue du Mont-Royal.

Cet établissement appartient à la famille Rouleau depuis 1942, mais c'est en 1996 que les soeurs Nathalie et Sylvie ont décidé d'en faire un endroit de prédilection pour la chanson québécoise.

«Le côté culturel m'attire: j'aime la musique, les spectacles et les événements comme les lancements de livres ou d'albums. L'idée d'avoir juste un bar, sans artistes, je n'aimais pas ça», explique Nathalie Rouleau.

Spectacles à guichets fermés

Lorsque les deux soeurs ont repris des mains de leur mère et de leur frère les clés du Buffet de Lorimier, elles en ont ainsi fait Le Verre Bouteille.

«Nous avons revampé la formule. Les musiciens étaient contents: il y avait un nouveau petit bar de quartier où ils pouvaient jouer. Il n'y en a pas des tonnes», se rappelle Nathalie Rouleau.

Le Verre Bouteille accueille de nombreux spectacles à l'occasion de son 20e anniversaire, dont ceux de Michel Rivard (lundi dernier) et l'Open Country des Mountain Daisies (hier). Lors de la visite de La Presse le 4 décembre, Damien Robitaille offrait son seul et unique spectacle de l'année «comme cadeau au Verre Bouteille». Les billets se sont envolés rapidement, et près de 100 personnes étaient entassées dans ce bar tout en longueur.

Nathalie Rouleau, copropriétaire du Verre Bouteille, et René... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Nathalie Rouleau, copropriétaire du Verre Bouteille, et René Flageole, directeur musical

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Ce n'est pas rare qu'un spectacle soit donné à guichets fermés, nous dit le programmateur musical du Verre Bouteille, René Flageole.

«Nous avons fait un spectacle-surprise avec Patrick Watson et nous n'avons même pas eu le temps de l'annoncer. Dès le test de son, des gens l'ont entendu, et nous avons vu des téléphones se faire aller. La salle s'est remplie sans que personne en parle autrement que par des fans sur les réseaux sociaux», raconte René Flageole.

«Luc De Larochellière a fait une résidence ici. Vincent Vallières est venu très souvent, même lorsqu'il n'avait plus besoin de ça dans sa carrière. Antoine Gratton était presque un locataire, à une certaine époque.»

Antoine Gratton n'a d'ailleurs que de bons mots pour ce bar de quartier. «Ç'a été un endroit où j'ai pu grandir en tant que musicien et rencontrer de nombreux collaborateurs, dit-il. Au Verre Bouteille, ils sont willing pour n'importe quel show, jam ou soirée musicale. C'était mon deuxième salon parce que c'était aussi le deuxième salon de la musique à Montréal.»

«Ce bar fait partie de ma vie»

Parmi les habitués du Verre Bouteille, il y a l'auteur Patrick Senécal. «J'ai tout fait dans ce bar: je me suis saoulé, j'ai discuté ferme, j'y ai écrit plusieurs pages de mes romans, j'ai assisté à des shows mémorables, j'y ai fêté mes 40 ans et j'ai même chanté quelques fois sur scène. Ce bar fait partie de ma vie.»

Pendant deux ans, Léane Labrèche-Dor a travaillé comme serveuse dans cet établissement. «C'est le meilleur endroit pour travailler. C'est une famille, et j'inclus autant les clients et les musiciens dans cette famille. Un bar qui promeut la culture d'ici, moi, j'adore!», dit la comédienne.

Que peut-on souhaiter comme cadeau à Nathalie Rouleau pour souligner les 20 ans de son bar? «J'espère toujours voir Serge Fiori ici. C'est un rêve», dit la copropriétaire. L'invitation est lancée.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer