Leonard Cohen: ses femmes, ses muses

Marianne Ihlen avec Leonard Cohen en 1966... (Photo archives La Presse)

Agrandir

Marianne Ihlen avec Leonard Cohen en 1966

Photo archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Plusieurs amoureuses, amies et inspiratrices sont passées dans la vie de Leonard Cohen. Véritables muses de l'auteur-compositeur-interprète, elles lui ont inspiré, dans certains cas, des chansons dont certaines font partie de ses plus grands succès.

Suzanne Verdal... (Photo archives La Presse) - image 1.0

Agrandir

Suzanne Verdal

Photo archives La Presse

Janis Joplin... (Photo archives La Presse) - image 1.1

Agrandir

Janis Joplin

Photo archives La Presse

MARIANNE IHLEN

Peu de temps après son installation sur l'île d'Hydra, en Grèce, en 1960, Leonard Cohen a fait la connaissance de l'auteur norvégien Axel Jensen et de sa femme, Marianne Ihlen (morte le 28 juillet dernier). Vive, intelligente, gentille, belle, cette dernière a entretenu une relation amoureuse de plusieurs années avec Cohen. Elle lui a inspiré la chanson So Long, Marianne.

SUZANNE VERDAL

Épouse du sculpteur Armand Vaillancourt, Suzanne Verdal fait la connaissance de Cohen au cours de l'hiver 1963-1964. Cette femme envoûtante a inspiré à Cohen l'écriture de la chanson Suzanne, qui ouvre l'album Songs of Leonard Cohen de 1967 (So long, Marianne ouvre la face B). Par contre, c'est la chanteuse Judy Collins qui, la première, l'a enregistrée, en 1966. La relation entre Suzanne Verdal et Cohen serait restée platonique, dit-on.

JANIS JOPLIN

L'histoire veut que Leonard Cohen et Janis Joplin aient eu une liaison d'une seule nuit. C'était au célèbre hôtel Chelsea de la 23e Rue, dans Manhattan. Le poète montréalais occupait la suite 424 et la chanteuse américaine, la 411. Un soir, dans l'ascenseur, tout s'enflamme. Cohen en tirera la chanson Chelsea Hotel No. 2 dont les vers suivants ne sont pas les plus osés : « I remember you well in the Chelsea Hotel,/you were famous, your heart was a legend./You told me again you preferred handsome men/but for me you would make an exception. »

SUZANNE ELROD

En 1969, dans un cours de scientologie, le chanteur fait la rencontre de la photographe et artiste Suzanne Elrod. Le couple aura deux enfants : Adam (né en 1972) et Lorca (née en 1974). Leur relation durera jusqu'en 1979. Sur ce mariage qui s'étiolait, Cohen a écrit la chanson The Gypsy's Wife. Mais c'était aussi une pièce sur les hommes et les femmes qui se perdent de vue, a-t-il dit dans une entrevue.

DOMINIQUE ISSERMANN

C'est Carole Laure et Lewis Furey qui ont présenté à Cohen la photographe française Dominique Issermann, en 1982. Cohen et elle ont entretenu une relation amoureuse de sept ans qui s'est prolongée en amitié jusqu'à la mort du poète et chanteur. Dans le livret du CD I'm Your Man, on lit : « All these songs are for you, D.I. » C'est tout dire. Dans une entrevue accordée au Nouvel Observateur en 2012, Mme Issermann disait : « Je l'ai entendu travailler deux ans sur Hallelujah. »

REBECCA DE MORNAY

L'actrice et productrice californienne, qui s'est illustrée dans les films Risky Business et The Hand that Rocks the Cradle, a été la compagne de Cohen - qui était de 25 ans son aîné - à partir du début des années 90. Dans une entrevue qu'il a accordée en 1994 à un journaliste allemand, Cohen a indiqué que l'album The Future était dédié à la comédienne et « à la noblesse qu'elle incarne ».

ANJANI THOMAS

Aussi connue sous les noms d'artiste Heather et Anjani, cette pianiste, chanteuse et auteure née à Hawaii avait été embauchée comme choriste sur l'album Various Positions. Elle a par la suite longuement travaillé avec Cohen. Elle lui écrivait de la musique ; il lui écrivait des paroles de chansons. Leur idylle durera sept ans. C'est le visage d'Anjani qui est esquissé sur la pochette de l'album Dear Heather.

NEEMA

De son vrai nom Nadine Neemeh, l'artiste montréalaise NEeMA a collaboré avec Leonard Cohen dont elle a été la protégée. Les deux artistes se sont rencontrés par hasard boulevard Saint-Laurent, sur le Plateau Mont-Royal. Le poète et chanteur a dessiné la pochette de Watching You Think, second album de NEeMA.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer