Carotté: quand La Bolduc embrasse les Sex Pistols

Les membres du groupe punk-trad Carotté: Simon Lavallée,... (Photo Jo-Anick Lafrance-Bolduc, fournie par le groupe)

Agrandir

Les membres du groupe punk-trad Carotté: Simon Lavallée, Étienne Bourré-Denis, Max Doré, Éric Roberge, Manuel Lavallée et Médé Langlois.

Photo Jo-Anick Lafrance-Bolduc, fournie par le groupe

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«C'est comme si La Bolduc veillait avec les Sex Pistols, lance Médé Langlois quand il veut décrire son groupe Carotté. Cela résume vraiment bien ce qui se passe en spectacle avec nous.»

Carotté est le groupe punk-trad de Médé Langlois, fier agriculteur, maraîcher et producteur laitier de Neuville. Il fait partie de la 11e génération de Langlois à travailler la même terre familiale depuis 1667, si bien que sa ferme serait la plus ancienne du Québec.

«Quand j'étais jeune, j'écoutais du trad et de la musique folklorique, raconte-t-il. Mes grands-parents et mes oncles en jouaient. Plus vieux, à l'âge de 14 ans, j'ai commencé à jouer de la musique punk et je voulais mixer les deux.»

Entre deux ventes de légumes

En allant vendre des légumes dans un petit marché public du village de Deschambault, Médé Langlois a fait la rencontre du trio Les Quêteux, formé d'Étienne Bourré-Denis et des frères Manuel et Simon Lavallée. 

«On a commencé à prendre des petites bières et à manger ensemble, puis on s'est dit: "Pourquoi ne pas se partir un band?" raconte-t-il. Donc tout a commencé entre deux ventes de légumes sur une balle de paille à Deschambault.»

Médé a invité deux amis à se joindre à la bande, puis Carotté est né.

Originaire de Saint-Ubalde, au nord de Portneuf, Étienne Bourré-Denis ne regrette pas d'avoir accepté les avances punk de Médé. 

«Notre son est assez traditionnel, la structure des chansons aussi, mais l'enrobage est punk, explique le violoniste. Le trad est une musique festive et participative. Au Québec, on a de la chanson à répondre. Avec des airs de violon et d'accordéon, cela rappelle des souvenirs.»

Autre particularité de Carotté: ses textes contemporains, écrits à plusieurs mains.

Sous contrat avec Slam Disques, Carotté a lancé l'hiver dernier un premier album intitulé Punklore et Trashdition, réalisé par son vieil ami Vincent Peake de Grimskunk et Groovy Aardvark, en collaboration avec Pierre Rémillard. 

«Il fallait créer notre son en studio, mais, dans le fond, il était déjà pas mal fait, indique Médé Langlois. Le trad et le punk sont deux trucs en marge de la société. Au premier jam, cela a marché.»

«C'est un son vintage, brut et acoustique», renchérit Étienne Bourré-Denis.

Un clip avec Yves Lambert

Carotté s'est produit aux FrancoFolies de Montréal et au Festival d'été de Québec, mais le temps des Fêtes se prête particulièrement bien à sa musique, d'où le spectacle au Divan Orange demain.

Carotté vient de lancer un clip réalisé par Jessy Fuchs qui met en vedette Yves Lambert pour sa chanson Veillée chez Médé

«C'était notre première collaboration avec Yves. C'était super cool. Il est une icône de la musique traditionnelle et il a beaucoup aimé notre histoire qui date des premiers colons. Probablement qu'on va le voir arriver à la ferme bientôt!», lance Médé Langlois.

Carotté se produira un peu partout au Québec cet hiver dans de belles salles intimes et festives comme la Taverne Saint-Casimir et le Zaricot à Saint-Hyacinthe, sans compter qu'il partira en tournée de février à avril avec Bodh'aktan (des dates seront annoncées sous peu pour le Club Soda et l'Impérial).

Médé Langlois peut compter sur sa grande famille pour s'occuper de la ferme quand il part sur la route. «J'ai des remplaçants!»

Au Divan Orange demain. Carotté se produira partout au Québec cet hiver.

Le site Bandcamp de Carotté: carotte.bandcamp.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer