Décès du chanteur Scott Weiland

Scott Weiland, en 2008.... (PHOTO CHRIS PIZZELLO, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Scott Weiland, en 2008.

PHOTO CHRIS PIZZELLO, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Scott Weiland, ancien chanteur des groupes de rock américain Stone Temple Pilots et Velvet Revolver, l'une des voix les plus reconnaissables du mouvement grunge, est mort à l'âge de 48 ans, selon un message posté vendredi sur sa page Facebook.

Le chanteur, qui devait se produire sur scène avec son nouveau groupe dans l'Etat septentrional du Minnesota, les Scott Weiland & The Wildabouts, a été retrouvé mort dans le bus de tournée de son groupe, selon plusieurs médias américains.

Les causes exactes de son décès n'ont pas été rendues publiques.

«Scott Weiland était une icône grunge et un vrai visage du rock moderne», a commenté Neil Portnow, PDG de la Recording Academy, l'association des professionnels de la musique aux Etats-Unis, qui organise notamment les Grammy Awards.

Neil Portnow a salué le «talent extraordinaire» de Scott Weiland, «membre innovant de notre communauté créatrice».

Weiland avait formé les Stone Temple Pilots avec des amis, il y a plus de deux décennies et le premier album du groupe grunge, Core, était sorti en 1992.

Sa voix, puissante et grave tout en restant très mélodieuse, avec une sonorité presque métallique, a donné une identité forte aux STP.

Le groupe s'est hissé à la troisième place du classement des ventes aux États-Unis avec ce premier opus, puis à la première avec le suivant, Purple.

Plusieurs titres restent emblématiques de la déferlante grunge des années 90, notamment Plush (récompensé par un Grammy Award), Creep ou Interstate Love Song.

Le chanteur californien avait souffert de dépendance et avait quitté la formation en 2013, remplacé par Chester Bennington, le chanteur d'une autre formation, Linkin Park.

L'ensemble des albums des Stone Temple Pilots avec Scott Weiland au chant se sont vendus à 13,5 millions d'exemplaires, selon le cabinet spécialisé Nielsen Music.

En 2003, il avait rejoint le Velvet Revolver, au sein duquel il avait de nouveau connu le succès, avec notamment un nouveau séjour en tête des ventes aux États-Unis avec l'album Contraband et un Grammy Award.

En raison de conflits personnels, il avait quitté le groupe en 2008. «Il y avait beaucoup d'egos dans le groupe, y compris le mien», avait-il alors résumé dans une interview à un journaliste canadien.

«Je reste sur le fil du rasoir en permanence», avait aussi expliqué Scott Weiland à USA Today en 2011 au sujet de sa dépendance. «Je jure, bien sûr, de ne jamais replonger dans l'héroïne, mais je n'aurais jamais cru que l'alcool serait un tel cauchemar. Et c'est légal».

Weiland laisse deux enfants qu'il a eus avec son ex-femme Mary Forsberg. Il avait épousé la photographe Jamie Wachtel en 2013.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer