Pag revisité: rock transgénérationnel

Plusieurs artistes ont participé à cet album de... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE)

Agrandir

Plusieurs artistes ont participé à cet album de reprises de chansons. Devant assis: Michel Pagliaro. Derrière: Karim Ouellet, Carl Bastien, Joseph Edgar, Rémi Chassé, The Seasons, Pag, Damien Robitaille, Mara Tremblay et Sunny Duval.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Lemay
La Presse

La scène avait quelque chose de touchant... Dans le magnifique studio A des Studios Victor, à l'ombre de l'autoroute Ville-Marie, Michel Pagliaro accueillait les jeunes interprètes du disque Pag revisité, qui arrive en magasin aujourd'hui.

Il ne les avait jamais rencontrés, mais il savait exactement qui chantait quoi, et comment, sur ce disque dans la production duquel il n'a été impliqué ni de près ni de loin.

Verres fumés noirs sur crinière sel et poivre - dans le livret, tous portent ces lunettes «signature» mais celles de Pag ont des coques latérales -, Michel Pagliaro serrait les mains. «Très bien, ta version de L'espion», dira-t-il à Joseph Edgar dont, ô bonheur! c'est la chanson préférée depuis longtemps... et le tube du dernier disque de chansons originales de Pag, Sous peine d'amour, sorti en 1988.

«Moi, quand j'étais jeune, a raconté le Monctonien, je chantais en anglais. Puis, un moment donné, j'ai entendu un disque de Pag et je me suis dit: tiens, on peut chanter du rock en français. Ce que je fais aujourd'hui est un peu grâce à lui...» Notons pour mémoire que Joseph Edgar, qui vit maintenant à Montréal, a composé une chanson intitulée L'espionne russe... Joseph Edgar a-t-il un oeil sur le SCRS?

À Mara Tremblay et Sunny Duval, Pag a dit avoir apprécié la touch speed surf qu'ils ont donnée à What the Hell I've Got. Comment aborde-t-on l'interprétation de hits d'un nom aussi prestigieux que Michel Pagliaro? 

«Pour moi, il y a un seul critère: il faut que je sente la chanson. Le reste, ça vient tout seul...»  - Mara Tremblay

Comme les autres interprètes, le duo Tremblay-Duval est arrivé en studio en sachant exactement ce qu'il allait faire. Ce qui a facilité la tâche de Carl Bastien à qui Richard Pelletier, directeur principal de Musicor, avait confié la réalisation du projet. «J'ai plus agi comme coordonnateur», dira Bastien, un adepte de l'enregistrement live. «Avec une seule journée en studio, t'as avantage à arriver prêt! J'aimais l'approche de laisser à chacun la liberté de réalisation. Si Musicor m'avait dit: "On monte un band pour faire un disque avec des chansons de Pag", j'aurais dit: "Non, merci." L'unité, ici, c'est qu'on sent Pag partout...»

Même quand la pièce est complètement déconstruite, comme Karim Ouellet l'a fait avec Si tu voulais. «C'est moi qui ai choisi cette chanson», nous a expliqué le jeune homme. «Je ne me suis mis aucune barrière: j'ai gardé la mélodie, la vitesse et un accord de guitare...»

Une collègue a demandé à Pag ce que ça lui faisait d'entendre ses chansons interprétées par «tous ces jeunes talents»... «Le talent n'a rien à voir avec l'âge», a répondu le vieux rocker qui aura 67 ans lundi. «Tu l'as ou tu l'as pas.» O.K... Cela dit, les interprètes de Pag revisité ne sont pas tous des enfants d'école: Mara Tremblay, Sunny Duval, Joseph Edgar ont tous 40 ans passés, Patrice Michaud, qui chante Les bombes (1987), n'était pas au lancement de lundi parce qu'il célébrait son 35e anniversaire...

Les plus jeunes sont les gars de The Seasons, tous dans la vingtaine, qui ont choisi de chanter Lovin' You Ain't Easy avec voix de tête et tout. Intimidés, les ti-culs de Québec ? Pas une miette, mais respectueux, oui... «Sûr, quand on arrive dans un projet comme ça, on veut être à la hauteur du créateur et de la pièce, explique Julien, l'aîné des frères Chiasson. Mais quand on commence à jouer, on ne pense plus à ça...»

Pour Michel Pagliaro, qui n'est pas du genre à se casser la tête, tout est dans le plaisir et lui-même en a eu en écoutant le CD dont il n'avait pas entendu une note avant de recevoir le produit final. «J'écoute ça dans mon char et j'aime la façon dont ils se sont approprié mes chansons. Elles sont apprêtées à des sauces différentes, il y a des surprises, mais ce que j'apprécie le plus, je pense, c'est la liberté de création.»

Sur Pag revisité, on entend aussi Alexandre Désilets avec M'Lady, Galaxie et l'hyperguitariste Olivier Langevin dans Louise - «La seule que j'désire»; Rémi Chassé, l'espoir rock de Musicor, dans J'entends frapper; Damien Robitaille avec Rain Showers et Fred Fortin avec Fou de toi.

Michel Pagliaro écrit-il encore?, lui a demandé La Presse. «Moi, écrire, c'est pas mon affaire... Jean Leloup écrit, c'est un poète, mais pas moi. Je suis plutôt un lyricist, un parolier et, quand je fais une toune, j'arrange juste ça pour que ça marche.»

Rien de plus simple...

_______________________________________________________________________

RÉINTERPRÉTATIONS. Pag revisité. Artistes variés. Musicor.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer