• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • > Le batteur d'AC/DC Phil Rudd veut laver sa réputation 

Le batteur d'AC/DC Phil Rudd veut laver sa réputation

Phil Rudd, batteur d'AC/DC.... (Photo: archives AFP)

Agrandir

Phil Rudd, batteur d'AC/DC.

Photo: archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
WELLINGTON

Aux prises avec la justice néo-zélandaise qui l'accuse de menaces de mort et de possession de drogue, le batteur d'AC/DC, Phil Rudd, a dénoncé lundi un tissu de mensonges «ridicules» et dit son désir de revenir sur scène avec le groupe mythique.

«Je veux retrouver mon job et ma réputation et je les retrouverai», a lancé le sexagénaire dans un entretien fleuri à la chaîne de télévision publique TVNZ où il raconte notamment partager ses journées entre «la pêche» et «la fornication».

Le musicien, originaire d'Australie, mais résident néo-zélandais depuis 1983, semble rouler à tombeau ouvert sur l'autoroute de l'enfer judiciaire depuis quelques mois.

Brièvement accusé d'avoir commandité un double assassinat -- il a bénéficié d'un non-lieu --, Rudd reste sous le coup de poursuites pour menaces de mort sur un entrepreneur et sa fille et possession de stupéfiants, des faits pour lesquels il encourt sept ans de réclusion.

Il a par ailleurs été arrêté début décembre à l'issue d'une bagarre dans une rue de Tauranga, sur l'Ile du Nord, où il possède une somptueuse propriété face à la mer.

L'idée qu'il ait pu tenter de recruter un tueur à gages pour assassiner deux personnes est «ridicule», a-t-il martelé. «Tout est faux, je suis révulsé. C'est ridicule, ridicule, comme si j'avais besoin de quelqu'un pour ça», a-t-il dit.

L'homme a également récusé des allégations de la presse locale évoquant des contentieux liés à l'achat de services sexuels. Il le jure: «Je suis un bon gars».

Sous contrôle judiciaire, il plaide non coupable des chefs d'accusation qui pèsent sur lui. La prochaine audience est fixée au 10 février.

Créé en 1973 en Australie par les frères Malcolm et Angus Young, AC/DC vient de sortir un nouvel album, «Rock or Bust».

Il s'agit du premier album studio du groupe depuis 2008. Malcolm Young, qui souffre de démence, y est remplacé à la guitare rythmique par son neveu, Stevie Young, pour accompagner les solos d'Angus Young, dernier membre fondateur encore présent.

Le groupe, qui a vendu plus de 200 millions de disques depuis ses débuts en 1973, a laissé entendre qu'il partirait bien en tournée l'an prochain, avec ou sans son batteur, lequel avait rejoint le groupe en 1975 avant d'en partir en 1983 après une brouille avec Malcom Young, puis de le retrouver en 1994.

Le «Rock or Bust Tour» commencera par une tournée européenne le 5 mai à Arnhem (Pays-Bas) jusqu'à la fin juillet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer