Décès d'un membre du groupe rap Sugarhill Gang

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
New York

Big Bank Hank, l'un des membres du trio Sugarhill Gang dont le morceau Rapper's Delight, sorti fin 1979, est considéré comme le premier succès de rap, est décédé mardi d'un cancer à 57 ans.

Né dans le quartier du Bronx de New York, Big Bank Hank - Henry Jackson de son vrai nom - est mort dans un hôpital de Englewood, a indiqué un porte-parole du groupe.

«Tellement tristes d'apprendre la mort de notre frère. Repose en paix Big Bank», ont indiqué Wonder Mike et Master Gee, membres du groupe, dans un communiqué.

Le rap est né dans les années 1970 dans le Bronx mais le Rapper's Delight de Sugarhill Gang est la première chanson du genre à être entrée, en 1980, dans le classement Top 40 des meilleurs succès.

La structure de la chanson, où un rappeur se vante de ses exploits sur un rythme musical à dominante de basse emprunté à une autre chanson, Good Times de Chic, s'est avérée être la base de la majorité du hip-hop dans les décennies suivantes.

Le trio se passe le micro de main en main, avec Big Bank Hank qui rappe: «J'ai davantage de vêtements que Mohamed Ali/Et je m'habille si sauvagement/J'ai des gardes du corps, j'ai deux grosses voitures/Ce n'est définitivement pas si nul».

La chanson, dont la version sur album dure près de 15 minutes, s'ouvre sur des paroles qui restent ancrées dans la mémoire de nombreux auditeurs qui, à l'époque, ne connaissaient pas le rap: «I said a hip hop/the hippie, the hippie/The hip, hip a hop/And you don't stop».

Le guitariste de Chic, Nile Rodgers, avait engagé une procédure en justice après avoir entendu Rapper's Delight afin que le groupe disco soit crédité et obtienne des royalties, prémices des futurs litiges sur les samplings que le hip-hop va connaître pendant de longues années.

Big Bank Hank travaillait comme videur de boite de nuit et pétrisseur de pâte à pizza lorsqu'il a été repéré par Sylvia Robinson, ancienne chanteuse de R&B reconvertie productrice qui cherchait à former un groupe de rap, qu'elle a baptisé en hommage au quartier Sugar Hill d'Harlem.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer