La gagnante du Polaris victime de harcèlement

Tanya Tagaq... (Photo: fournie par Orjan Bertelsen)

Agrandir

Tanya Tagaq

Photo: fournie par Orjan Bertelsen

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

La gagnante du dernier prix Polaris affirme avoir été victime de harcèlement sexuel en plus d'avoir été appelée «petite Indienne sexy» à Winnipeg.

Tanya Tagaq se trouvait dans la capitale manitobaine pour un spectacle sur l'héritage des pensionnats autochtones en compagnie du Royal Winnipeg Ballet.

Elle dit avoir été suivie alors qu'elle sortait dîner, par un homme qui lui a fait des avances très crues.

Sur Twitter, elle a décrit la situation comme étant «horrifiante et effrayante».

Utilisant le mot-clic mmiw en appui aux femmes autochtones disparues et assassinées, Tagaq a expliqué que du harcèlement de ce genre se produit «lorsque nous sommes seules, le jour comme la nuit».

La chanteuse inuite a récemment remporté le prix Polaris après avoir présenté sur scène un numéro incluant le nom de quelques-unes des 1200 femmes autochtones disparues ou assassinées au pays.

Le prix Polaris est remis chaque année au groupe ou à l'artiste ayant offert le meilleur album canadien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer