• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • > Festival de percussions de Longueuil: Les rythmes de l'Océanie en vedette 

Festival de percussions de Longueuil: Les rythmes de l'Océanie en vedette

La percussionniste Mélissa Lavergne propose en ouverture du... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN, LA PRESSE)

Agrandir

La percussionniste Mélissa Lavergne propose en ouverture du Festival international des percussions de Longueuil ce soir un spectacle participatif, lors duquel des ateliers seront offerts au public.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Mettant à l'honneur cette année les rythmes de l'Océanie, le Festival international de percussions de Longueuil prendra son envol ce soir avec le grand spectacle d'ouverture, orchestré par Mélissa Lavergne.

«Comme l'an dernier, il s'agit d'un spectacle participatif en deux temps. La première section sera une performance de haka et de body perc suivie d'ateliers avec le public, avec qui on donnera ensuite un grand spectacle. Puis, je me suis fait plaisir en choisissant les percussions africaines. J'ai réinvité un trio sénégalais, quelques étudiants et des danseuses et chanteurs africains à nous accompagner», explique Mélissa Lavergne.

Musiques aborigènes d'Australie et maories de Nouvelle-Zélande seront donc à l'honneur ce soir et tout au long du festival par l'entremise du didgeridoo, du haka et des percussions corporelles.

«On va montrer au public le haka, une danse maorie. Glenn Cruz, LE spécialiste montréalais, va enseigner aux gens comment danser. On découvrira aussi le body perc, qui est un peu l'équivalent moderne du haka», précise-t-elle.

L'ambassadrice de l'événement, qui prend fin dimanche, profitera de l'occasion pour faire un clin d'oeil à Bali, où elle est allée récemment en voyage annuel pour découvrir de nouvelles percussions, comme le Kecak (percussion vocale balinaise), dont elle donnera un atelier cette semaine. Érigé en plein centre de Longueuil, l'Uluru, du nom de la mythique montagne rouge australienne, accueillera ainsi chaque soir diverses classes de maître.

Têtes d'affiche

Lors de la soirée de clôture, toutes les têtes d'affiche du festival seront réunies sur scène autour de Mélissa Lavergne.

«Joannie Labelle va notamment chanter une chanson d'une artiste très en vogue en Australie en ce moment: Kimbra. On promet encore beaucoup de percussions corporelles», dit-elle.

Chef d'orchestre du spectacle de Normand Brathwaite au festival Musique du bout du monde de Gaspé, Mélissa Lavergne signe la trame sonore du film Vic et Flo ont vu un ours (en salle le 6 septembre) et a participé à celle de L'extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet, prochain long métrage de Jean-Pierre Jeunet.

********

Les choix de Mélissa

Apadooraï

Vendredi 12 juillet, à 21 h 30

Le groupe montréalais Apadooraï présentera Le pied dans porte, un spectacle qui vous fera voyager entre tradition et modernité.

Danse Haka et chants maoris

Vendredi 12 juillet, à 20 h 45

Invités d'honneur du spectacle de Mélissa Lavergne, Carol Jones et Glenn Cruz présenteront des ateliers et des spectacles de danses percussives et de chants haka.

Tetrafide percussions

Jeudi 11 juillet, à 19 h

Depuis plus de 15 ans, le groupe australien Tetrafide Percussions crée des expériences musicales composées d'une large gamme de styles et d'influences. Leur spectacle allie humour et chorégraphie théâtrale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer