Quand le mot «fuck» est acceptable

Le mot «fuck» n'a pas une connotation aussi... (Photo Thinkstock)

Agrandir

Le mot «fuck» n'a pas une connotation aussi vulgaire lorsqu'il est prononcé à la radio francophone, en comparaison avec la radio anglophone, a jugé le Conseil canadien des normes de radiotélévision.

Photo Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Conseil canadien des normes de radiotélévision (CCNR) considère que le mot «fuck» n'a pas une connotation aussi vulgaire lorsqu'il est prononcé à la radio francophone, en comparaison avec la radio anglophone.

À la suite de deux plaintes déposées contre la station montréalaise CKOI, le CCNR a conclu dans une décision publiée hier que le diffuseur n'avait pas enfreint le Code de déontologie de l'Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR) en passant en ondes un extrait dans lequel on entendait Madonna prononcer le mot «fuck» à la Marche des femmes et un autre où le chanteur de Green Day se servait également du terme lors d'un concert.

Le CCNR a statué que «pourvu que le mot soit utilisé avec parcimonie et ne serve pas à insulter une personne en particulier, il a été déterminé qu'il serait considéré comme acceptable dans les émissions de langue française».




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer