Al-Jazira s'implante aux États-Unis

La chaîne de télévision qatarie Al-Jazira met un... (Photo Eric Gaillard, Archives Reuters)

Agrandir

La chaîne de télévision qatarie Al-Jazira met un pied aux États-Unis avec l'acquisition de Current TV.

Photo Eric Gaillard, Archives Reuters

Partager

Al-Jazira va-t-elle convaincre les Américains qu'elle est une télévision comme les autres?

La chaîne de télévision financée par l'émir du Qatar, et qui s'est fait connaître dans le reste du monde dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001, vient d'acquérir Current TV, une chaîne câblée basée à San Francisco dont un des actionnaires n'est nul autre que l'ancien vice-président américain Al Gore.

L'annonce de cette transaction de 500 millions de dollars US, qui enrichira M. Gore de 100 millions de dollars, a semé la controverse chez nos voisins du Sud en ce début d'année 2013. Le temps de dire «Printemps arabe» et Fox News - son animateur Bill O'Reilly en tête - était déjà grimpé dans les rideaux.

Il faut dire qu'Al-Jazira, présente dans environ 250 millions de foyers répartis dans 130 pays, n'a jamais fait l'unanimité.

On l'a entre autres accusée d'avoir alimenté le sentiment antiaméricain dans les pays arabes avec ses émissions de débats enflammés. On l'a aussi qualifiée de haut-parleur des demandes d'Al-Qaïda, car elle diffusait tous les messages préenregistrés de son chef, Oussama ben Laden. (C'est Al-Jazira qui, la première, a diffusé le message de ben Laden revendiquant les attentats du 11 septembre).

Dans le film Zero Dark Thirty dans lequel on raconte l'assassinat d'Oussama ben Laden par la CIA (le film de Kathryn Bigelow prend l'affiche au Québec le 11 janvier), il est même dit qu'une des raisons pour laquelle ben Laden avait choisi la région où il se cachait était la proximité de Peshawar, où se trouve un bureau d'Al-Jazira. Invention des scénaristes ou fait exact? On ne le sait malheureusement pas.

Toujours est-il que la chaîne qatarienne - qui a lancé son service anglais en 2006 en ouvrant un bureau à Washington - a toujours eu de la difficulté à se tailler une place aux États-Unis où elle ne pénètre que dans environ cinq millions de foyers répartis dans une poignée de marchés, dont New York et Washington.

Al Jazeera English est toutefois très populaire sur le web, où son site a attiré environ 971 000 visiteurs uniques américains en novembre dernier, selon la firme ComScore. C'est 40% de la fréquentation totale de son site et c'est ce qui a fait dire à ses dirigeants qu'il y avait une réelle demande pour Al-Jazira aux États-Unis. Si les abonnés du câble sortent gagnants de cette transaction, on ne peut pas en dire autant des internautes. En effet, l'achat de Current TV, qui permettra à Al-Jazira d'être distribué dans 40 millions de foyers américains (en comparaison, Fox News est présent dans 90 millions de résidences), obligera la chaîne à ne plus diffuser son contenu en direct sur le web, pour ne pas faire de concurrence aux câblodistributeurs qui accepteront de relayer son signal.

Information continue

Current TV sera donc remplacé par Al Jazeera America, une chaîne d'information continue qui viendra compétitionner CNN et ses semblables en offrant du contenu original (60% produit aux États-Unis, promet-on) ainsi que certaines émissions déjà disponibles sur le service anglais d'Al-Jazira, service qui, rappelons-le, est offert au Canada depuis 2010. Le siège social se trouvera à New York et Al-Jazira a l'intention d'embaucher plusieurs journalistes.

Quant aux contenus développés par Current TV, on ne sait pas encore ce qu'il en adviendra. Lancée en 2005 par Al Gore et ses associés, cette télévision câblée devait révolutionner le genre en misant sur la participation de la communauté de téléspectateurs et d'internautes qui devait générer une partie du contenu grâce, entre autres, à la production de vidéos.

Mais le projet n'a jamais vraiment levé et récemment, Current TV vivotait avec une moyenne de 40000 téléspectateurs.

Parmi ses animateurs les plus connus, on retrouvait l'ex-gouverneur de New York, Eliot Spitzer, ancien animateur à CNN, à la barre de l'émission quotidienne Viewpoint. Current TV avait également recruté Keith Olbermann (ex-MSNBC), parti depuis, ainsi que l'humoriste Joy Behar, ex-coanimatrice de l'émission The View et remplaçante, à l'occasion, de Larry King sur CNN. On ne sait pas encore ce que l'avenir leur réserve.

L'arrivée d'Al Jazeera America dans le paysage américain va-t-elle bouleverser les habitudes des téléspectateurs? Chose certaine, ces derniers auront accès à des reportages de grande qualité. En effet, récemment, Al Jazeera English a obtenu plusieurs récompenses, dont une, prestigieuse, du département de journalisme de l'Université Columbia pour la qualité de sa couverture au Moyen-Orient. Les animateurs de Fox News peuvent bien hurler, sur papier, Al Jazeera America semble très prometteuse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer