• Accueil > 
  • Arts > 
  • Médias 
  • > Canulars: un code d'éthique nécessaire, selon les Justiciers masqués 

Canulars: un code d'éthique nécessaire, selon les Justiciers masqués

Les Justiciers masqués... (Photo: fournie par Les Justiciers masqués)

Agrandir

Les Justiciers masqués

Photo: fournie par Les Justiciers masqués

Partager

Les animateurs de radio australiens dont la blague téléphonique s'est terminée de façon tragique, hier, n'ont pas respecté les règles fondamentales de ce type de canular, selon les Justiciers masqués.

Mel Greig et Michael Christian, des employés de la station 2Day FM de Sydney, se sont fait passer pour la reine Élizabeth II afin de discuter avec le personnel médical entourant la princesse Kate Middleton. Plus tôt aujourd'hui, l'hôpital a annoncé que l'une des infirmières piégées avait été retrouvée morte. Plusieurs médias internationaux ont évoqué un suicide.

Une blague téléphonique ne devrait jamais se terminer de façon dramatique, a affirmé Sébastien Trudel, l'un des deux Justiciers masqués. Depuis une quinzaine d'années, le duo humoristique québécois est passé maître dans l'art de piéger les personnalités publiques avec un simple téléphone.

«On a quand même un code d'éthique, il y a des règles qu'on respecte», a expliqué M. Trudel. «On aurait peut-être piégé Kate Middleton, mais on n'aurait pas piégé son infirmière, surtout pas pour faire sortir des informations qui sont personnelles.»

Il croit d'ailleurs que le canular visait davantage l'acquisition d'informations privilégiées que l'humour comme tel. Tout le contraire des blagues des maîtres du «coup de téléphone».

Blâmes

Selon les principaux intéressés, les dizaines de canulars réalisés par les deux humoristes n'auraient jamais eu de conséquences graves.

«Quand on a pris Ban Ki-Moon, je sais qu'il y a des gens qui se sont fait taper sur les doigts dans la sécurité à l'ONU, a expliqué Sébastien Trudel. Mais c'est le plus grave qu'il y ait eu et de très loin».

En plus de ne parler qu'aux personnalités publiques elles-mêmes, lui et son complice se font un point d'honneur de révéler leur véritable identité à la personne piégée alors qu'elle se trouve encore sur la ligne. Cela lui permet de s'expliquer et de demander que certaines informations personnelles ne soient pas diffusées, selon M. Trudel.

Quant aux animateurs australiens, maintenant privés de micro, le Justicier masqué croit qu'ils devraient prendre leur retraite du monde des canulars téléphoniques.

«Je pense que c'est la première fois qu'ils faisaient ça et j'ai bien l'impression que ce sera la dernière», a évalué Sébastien Trudel.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Le canular vire à la tragédie

    Europe

    Le canular vire à la tragédie

    Une farce a tourné à la tragédie, vendredi, lorsqu'une infirmière de la duchesse Kate Middleton a été retrouvée sans vie: elle avait été piégée une... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer