Il n'est pas encore minuit: l'extraordinaire force du groupe

Coup de coeur pour le collectif français de main à main XY, qui nous a offert... (Photo fournie par Montréal complètement cirque)

Agrandir

Photo fournie par Montréal complètement cirque

La PresseJean Siag 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Coup de coeur pour le collectif français de main à main XY, qui nous a offert jeudi soir la performance la plus originale et haletante de ce huitième festival.

Nous sommes ici en présence de 22 acrobates de tous âges (de 25 à 52 ans!), hommes et femmes de tout gabarit, qui se bousculent, s'étreignent, se grimpent dessus, s'élancent et s'attrapent pendant une heure sans répit. Un ballet acrobatique parfaitement rythmé, où ce groupe d'artistes multiplie les sauts et les plongeons les plus surprenants que vous puissiez imaginer.

Exemples. Des colonnes à trois ou quatre (l'un par-dessus l'autre), on en voit régulièrement. Habituellement, une fois la colonne formée, on applaudit la figure et les acrobates redescendent un à un. Imaginez maintenant que la colonne tombe d'un côté - rattrapée par un groupe -, se redresse, et retombe de l'autre côté - rattrapée par un autre groupe! Ou encore que les acrobates soient catapultés les uns sur les autres pour former ladite colonne!

Tout le spectacle Il n'est pas encore minuit regorge de ces trouvailles originales (qui ne manquent pas d'humour non plus), où l'on ne se contente pas de faire des figures acrobatiques ou pyramidales. Non, ces figures sont toujours des points de départ ou d'arrivée. La mécanique mise en place pour en arriver là est astucieuse et originale. Les sauts et les atterrissages sont à la fois extraordinaires et hautement hasardeux.

Acrobaties risquées

Des risques qui sont pris grâce à la présence constante des membres de ce collectif, qui ensemble forment le filet de sûreté des voltigeurs. Une dynamique extrêmement intéressante que l'on est à même d'apprécier lors des ratages. Le coefficient de difficulté est en effet si élevé qu'il est impossible pour les acrobates de réussir tous leurs sauts. Mais le groupe est toujours là, prêt à les rattraper pour mieux les relancer!

Dans un segment particulièrement efficace, le collectif se sert de petites plateformes de bois - on pense ici au bouclier qui sert à transporter Abraracourcix dans Astérix! - pour y aller de plusieurs numéros aériens. Fameux.

XY a la témérité de certaines compagnies australiennes (on pense entre autres à Gravity & Other Myths), qui misent tout sur les acrobates - main à main, banquine, équilibre, acrosport - avec peu ou pas d'appareils de cirque. Des performances de haut vol qui nous ramènent à l'essence même du cirque. Ajoutez à cela des artistes charismatiques et vous avez là une recette gagnante.

La compagnie se distingue également par la finesse de ses chorégraphies (imaginées en groupe), qui charrient beaucoup d'émotions fortes - parlez-en à mes collègues journalistes incapables de prendre des notes pendant la représentation!

Impossible en effet de détourner le regard de la scène où tout se passe dans l'urgence - avant le coup de minuit! - mais aussi dans la bonne humeur, car le plaisir qu'ont sur scène ces 22 artistes est à la fois palpable et contagieux. Dans un segment qui montre l'audace et l'humour du collectif, les artistes exécutent leurs figures dans un fou rire qui prend des proportions insoupçonnées.

Bref, on vous parle ici d'un groupe d'artistes inspirants et épatants que vous ne croiserez pas tous les jours. D'où notre vive recommandation de courir les voir!

_________________________________________________________________________

Jusqu'au 16 juillet à la TOHU.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer