Une acrobate des 7 doigts de la main se blesse

Danica Plamondon-Gagnon, spécialiste de trapèze, mais aussi de... (Photo Alain Roberge, archives La Presse)

Agrandir

Danica Plamondon-Gagnon, spécialiste de trapèze, mais aussi de danse et de jonglerie, est l'une des artistes chouchous des 7 doigts de la main.

Photo Alain Roberge, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Danica Gagnon-Plamondon, l'une des huit interprètes du spectacle Intersection, des 7 doigts de la main, a été retirée «temporairement» de la distribution après avoir subie une blessure mineure lors de l'avant-première du spectacle mercredi soir à la TOHU.

La jeune femme, diplômée de l'École nationale de cirque de Montréal en 2008, a raté son arrêt après s'être laissée glisser du haut du mât chinois. Elle a heurté le sol avec son épaule. L'incident s'est heureusement révélé mineur, mais selon la direction des 7 doigts, la jeune femme souffre d'une entorse à la clavicule. 

La Presse n'était pas sur place mercredi soir, mais des spectateurs, inquiets, ont témoigné de l'incident hier. 

Selon ce qu'on nous a rapporté, l'artiste s'est relevée rapidement et a quitté la scène discrètement, laissant place au numéro final. Mais elle n'est pas réapparue sur scène pour les salutations d'usage, à la fin du spectacle.

Le directeur général des 7 doigts de la main, Nassib El-Husseini, a confirmé hier la blessure de l'artiste de cirque. «C'est un incident mineur dû à une mauvaise réception. L'important est que Danica va bien. Elle a même participé au travail de réaménagement de la pièce.» 

En la voyant rater sa chute, le co-metteur en scène d'«Intersection», Samuel Tétreault s'est inquiété. «Dans les coulisses, Danica Gagnon-Plamondon ressentait de la douleur, mais a estimé que sa blessure était mineure. Elle ne croyait pas que c'était grave.»

Aucun médecin ne se trouvait sur place pour évaluer sa condition, a admis le cofondateur des 7 doigts.

«C'est en se réveillant jeudi matin, a expliqué Samuel Tétreault, qu'elle s'est rendue compte que c'était plus grave et que son épaule avait enflé.» Nassib El-Husseini a dit espérer voir Danica Gagnon-Plamondon réintégrer le groupe «d'ici quelques jours.»

«En attendant son retour, 'the show must go on', a-t-il dit. Les 7 doigts promettent de relever le défi.»

Avec un délai aussi court, les metteurs en scène, Gypsy Snider et Samuel Tétreault, n'ont pu remplacer l'artiste de cirque au pied levé. Ils n'ont eu d'autre choix que de réaménager le spectacle sans elle. 

«On doit retravailler le scénario de la pièce, parce que le personnage de Danica était important, a dit Samuel Tétreault. On doit aussi retirer tous les segments vidéo où elle apparaît. On n'a pas le choix.»

Danica Plamondon-Gagnon, spécialiste de trapèze, mais aussi de danse et de jonglerie, est l'une des artistes chouchous des 7 doigts de la main. Depuis 2009, elle a joué dans les pièces Psy, A Muse et Le murmure du coquelicot

Intersection est le spectacle d'ouverture du festival Montréal Complètement cirque. Il est présenté à la TOHU jusqu'au 13 juillet.




Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer