Presque adulte: un hommage aux adulescents

Dans son premier spectacle solo, Arnaud Soly parle... (Photo Martin Métivier, fournie par Zoofest)

Agrandir

Dans son premier spectacle solo, Arnaud Soly parle de son amour pour les jeux de société, raconte des histoires de flatulences et d'excréments et présente ses trucs pour cacher ses érections.

Photo Martin Métivier, fournie par Zoofest

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Véronique Lauzon 
La Presse

Dans son premier spectacle solo, Arnaud Soly avoue qu'il est un grand adulescent qui craint le moment où il deviendra adulte.

«Techniquement, à 27 ans, tu es un adulte. Mais je ne me sens pas encore un adulte. D'ailleurs, mon adresse courriel est funkyskate69@caramel.ca», raconte l'humoriste dans une des salles du Monument-National.

Dans Presque adulte, un spectacle solo de 60 minutes, Arnaud Soly parle de son amour pour les jeux de société, raconte des histoires de flatulences et d'excréments, confie qu'il envie les bébés traités aux petits soins, présente ses trucs pour cacher ses érections et ne cache pas sa difficulté pour arrêter de fumer. Oui, il est un adulescent.

C'est en 2015 qu'Arnaud Soly se lance tête première en humour, et depuis, sa popularité ne cesse de monter en flèche. Connu notamment pour sa websérie Arnaud est dans le champ ou pour jouer de la flûte avec son nez, le jeune homme a plu aux producteurs de la série documentaire Les 5 prochains à ARTV, qui l'ont choisi comme un des protagonistes de la prochaine saison.

Reste qu'il n'est encore qu'à ses débuts dans le milieu de l'humour, et ce premier spectacle en est la preuve.

Pendant les 30 premières minutes, Arnaud Soly décroche beaucoup plus de sourires que de rires. Une tendance qui se renverse lors de la deuxième moitié du spectacle, où l'humoriste offre alors des numéros fort convaincants. 

Parmi ceux-ci, nous retenons celui de ses interminables cours de conduite, les concours des plus gros mangeurs de hot-dogs et le cannabis consommé dans un parc, en famille.

Son attitude sur scène peut déstabiliser aux premiers abords: il a un ton posé, un air un peu désabusé et n'a pas peur des silences. Par contre, et rapidement, nous nous apercevons que ce personnage scénique lui sied très bien. Son talent d'improvisateur est également à souligner.

Il est évident qu'Arnaud Soly est très à l'aise sur une scène, où il est chez lui.

__________________________________________________________________________

Presque adulte, demain, 22 h, au studio Hydro-Québec du Monument-National




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer