Un spectacle bilingue en soutien à Mike Ward

Mike Ward a lancé mardi une campagne de... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Mike Ward a lancé mardi une campagne de sociofinancement afin de l'aider à payer ses frais juridiques.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Juste pour rire
Juste pour rire

Nos articles sur le Festival Juste pour rire. »

Juste pour rire et Just for Laughs soutiennent Mike Ward dans sa cause l'opposant à la Commission des droits de la personne et lui organisent un spectacle-bénéfice qui se tiendra au Métropolis samedi à minuit.

Des humoristes francophones et anglophones tels que Rachid Badouri, Dominic Paquet, Guillaume Wagner, Jimmy Carr, Ralphie May, Jeff Ross, Brad Williams et Tom Green ont déjà confirmé leur participation au gala bilingue. D'autres gros noms devraient s'ajouter à la liste.

Fort préoccupées par la décision du Tribunal des droits de la personne, les organisations de Juste pour rire et de Just for Laughs se demandaient comment elles pouvaient témoigner leur appui à l'humoriste.

« Nous nous sommes dit que la meilleure façon de le faire était d'organiser une soirée pour lui, a expliqué à La Presse le président-directeur général de Just for Laughs, Bruce Hills. Alors on s'est mis au travail, on a fait des appels hier et les gens ont dit oui. »

Bruce Hills affirme que les humoristes américains et britanniques qui participent en grand nombre à son festival ne comprennent pas cette décision - surtout dans une ville et une province où l'humour est si florissant. « Ils sont confus et troublés, dit-il. Nous devons être un endroit qui soutient les artistes. C'est le moins que l'on puisse faire. »

Juste pour rire et Just for Laughs visent à atteindre un équilibre entre les humoristes francophones et anglophones au gala de samedi ; tous s'exprimeront dans leur langue de prédilection et aborderont les thèmes de leur choix.

Le tiers de l'objectif atteint

Mardi, Mike Ward a lancé une campagne de sociofinancement afin de l'aider à payer ses frais juridiques. L'humoriste affirme avoir payé 93 000 $ jusqu'à maintenant pour être représenté par l'avocat Julius Grey. Il entend porter en appel le jugement défavorable qui a été rendu plus tôt ce mois-ci par le Tribunal des droits de la personne à son égard.

Jeudi en début de soirée, il avait atteint le tiers de son objectif de 93 000 $ : plus de 1300 contributeurs avaient versé plus de 33 000 $ à sa campagne.

Selon ce Tribunal, Mike Ward aurait outrepassé les limites de son droit à la liberté d'expression en faisant des blagues jugées discriminatoires envers Jérémy Gabriel, atteint du syndrome de Treacher-Collins. L'humoriste doit payer 35 000 $ au jeune homme, ainsi que 7000 $ à sa mère.

Les billets pour le spectacle-bénéfice sont en vente sur le site internet de Juste pour rire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer