Joss Stone: sans faux-semblants

Pour sa première présence au Festival de jazz... (Photo John Davisson, AP)

Agrandir

Pour sa première présence au Festival de jazz de Montréal, la chanteuse anglaise Joss Stone laisse entendre qu'elle adaptera le choix des chansons interprétées au public présent.

Photo John Davisson, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Nouvelles et entrevues
Nouvelles et entrevues

Nos articles sur le Festival de jazz de Montréal. »

Sur le même thème

On a longtemps dit que Joss Stone était la fille spirituelle d'Aretha Franklin et de Janis Joplin. Vrai, mais sur son septième disque attendu le 31 juillet, la soul-rockeuse explore plusieurs rythmes du monde. Pour sa première visite au Festival de jazz, dimanche soir au Métropolis, la jeune femme qui a vendu près de 15 millions d'albums promet d'interpréter de nouvelles chansons. Entrevue sous le signe de l'intégrité.

Joss Stone prend part au Festival de jazz pour la première fois avec les chansons de son nouvel album aux accents reggae, Water for Your Soul, qui sortira le 31 juillet.

«C'est certain que je vais jouer de nouvelles chansons. Au moins six ou sept, a-t-elle dit à La Presse il y a plus d'un mois. Le spectacle dépend vraiment de la foule. Si elle réagit bien aux nouveautés, je vais en jouer davantage. Je veux que les gens aient le goût de les entendre.»

En 2015, rares sont les chanteuses qui ne suivent pas religieusement la liste de chansons prévue pour leur spectacle. Outre le fait qu'elle incarne la bonne vieille tradition des rockeurs qui mènent leur bateau au gré du vent sur scène, son humilité et son intégrité sont manifestes en entrevue. No bullshit, comme on dit en bon français.

«Nous sommes nés pour être libres», lance-t-elle.

Voyage musical

La gestation de Water for Your Soul a duré quatre ans. «Il y a des chansons qui datent de huit ans, indique Joss Stone. Quand tu avances dans la vie, tu tombes sur différents sons et influences et tu finis par les adopter.»

La chanteuse tourne et voyage partout dans le monde, et cette incursion dans différentes cultures s'entend sur son album. «Nous avons fait beaucoup de spectacles en Amérique du Sud, en Europe. Aussi au Japon et en Chine...»

On peut entendre la touche de Damian Marley - notamment sur la chanson Wake Up -, que Joss Stone a rencontré au sein du groupe étoile SuperHeavy, complété par Mick Jagger, Dave Stewart et A.R. Rahman. «Un chic type qui a la tête sur les épaules. Il est à la fois intelligent et spirituel. Une combinaison parfaite.»

Des rythmes reggae et un souffle hip-hop permettent à Joss Stone de se réinventer sur Water for Your Soul. Ce voyage musical était essentiel à stade-ci de sa carrière. «Cela a changé ma façon d'écrire. Désormais, je mise essentiellement sur des mélodies R&B. Quand tu explores différents genres de musique, tu dois te mouler au style. Je chante des notes plus courtes. Je voulais mélanger le plus de choses possible. Ajouter des percussions. Recréer des partys de rue», souligne-t-elle.

À la fin de la création de son nouvel album, Joss Stone a frappé à la porte du musicien reggae de la Barbade Dennis Bovell, avec qui elle a coécrit The Answer. Un titre aux influences multiples: gospel, calypso, brésiliennes, en plus des violons irlandais. «Dennis a une personnalité forte et il m'a appris beaucoup.»

En studio, elle a enregistré la plupart des titres en trois prises. Encore là, pas de faux-semblants.

Au jour le jour

Au fil de sa carrière, Stone s'est mesurée à des personnalités musicales d'envergure, mais ce n'est pas tant par ambition que par passion. 

«J'aime cela. Mais chaque jour est un nouveau jour pour moi. Mon seul plan est de jouer dans le plus de pays possible. Tout le reste vient en prime», dit la jeune femme.

Joss Stone lancera son nouvel album sous sa propre étiquette. Elle a donc beaucoup de décisions à prendre. «Mais je peux compter sur une équipe formidable qui me permet de continuer d'être une artiste. En fait, je suis plus libre qu'avant et je peux me consacrer davantage à la musique. Je fais mes propres choix.»

À 28 ans, Joss Stone jouit de cette sagesse et de cette liberté du fait qu'elle compte 12 ans de carrière et une discographie de sept albums.

Malgré son calendrier professionnel chargé, il est prioritaire pour l'artiste de retourner régulièrement à sa maison paisible de la magnifique région du Devon, en Angleterre. «C'est important pour moi de passer du temps avec mes chiens et ma famille.»

Au Métropolis dimanche soir, 20 h 30. En première partie: Mike Love.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer