Ailleurs en folie de Mons: l'avant-garde québécoise en Belgique

À l'occasion du Festival Ailleurs en folie de... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

À l'occasion du Festival Ailleurs en folie de Mons, le dramaturge Olivier Choinière propose L'abécédaire, un projet créé à Montréal l'an dernier qui vise à réhabiliter les mots en perte de sens.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Olivier Choinière, Étienne Lepage, Frédérik Gravel, Manuel Roque, Avec pas d'casque, Dear Criminals... Ils seront plus de 80 artistes québécois à partager avec le public belge leurs plus récentes créations. Théâtre, danse, musique, cinéma, toutes les disciplines artistiques seront à l'honneur à l'intérieur comme à l'extérieur de la Maison Folie de Mons, en Belgique, du 17 au 27 septembre.

Ce n'est pas la première fois que les artistes québécois participent à ce genre de «vitrine culturelle», mais ce n'est pas tous les jours qu'autant d'artistes sont réunis dans le même lieu. Plusieurs d'entre eux se sont fait remarquer au festival d'Édimbourg récemment, mais les vitrines «100% québécoises» comme celle organisée l'été dernier au Cirque-Théâtre d'Elbeuf, en France, sont plutôt rares.

En 2011, la délégation du Québec à Los Angeles avait organisé l'événement Le Québec à Hollywood, qui avait réuni une soixantaine d'artistes parmi lesquels Patrick Watson, Malajube, The Besnard Lakes, mais aussi l'humoriste Sugar Sammy, la designer Marie Saint Pierre et le chef Laurent Godbout. Une opération charme qui a permis à de nombreux artistes de se faire connaître aux États-Unis.

Comme c'était le cas à L.A., l'Ailleurs en folie de Mons est soutenu ici par le ministère de la Culture et des Communications et le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ). Mardi, les représentants officiels du gouvernement, qui ont investi 225 000$ dans ce projet, étaient présents lors du dévoilement de la programmation conçue par la commissaire Jasmine Catudal, mieux connue comme directrice du OFFTA.

Artistes émergents

L'événement baptisé Seconde nature, qui s'ouvrira avec L'abécédaire d'Olivier Choinière, compte bien quelques têtes d'affiche, mais la plupart des artistes présents font partie de l'avant-garde des arts de la scène, une volonté clairement exprimée par la Maison Folie de Mons, qui a invité en 2015 sept autres villes à présenter des projets artistiques «qui reflètent la scène artistique émergente».

«Je voulais programmer des artistes phares de ma génération, qui sont bien enracinés dans le Québec d'aujourd'hui, mais en incluant des projets qui explorent des formes novatrices et surprenantes», a expliqué Jasmine Catudal qui produit l'événement avec LA SERRE arts_vivants qu'elle a cofondé avec Vincent de Repentigny. Résultat: plusieurs artistes émergents, notamment dans le secteur des arts numériques et visuels.

Parmi eux, notons la présence de Dominique Pétrin, qui créera une installation in situ pour l'occasion. «Dominique crée toujours des univers qui sont très colorés et déstabilisants», précise Jasmine Catudal, qui aura à Mons «carte blanche». «On ne sait plus où est le plancher, où est le plafond, qu'est-ce qui appartient aux murs et où il faut marcher, c'est toujours fascinant.»

Autre événement attendu: l'installation extérieure Anthracite d'Aude Moreau, qui a recréé une mine de charbon dans la cour de la Maison Folie, un clin d'oeil au passé minier de la région wallonne. Simon Laroche et David Szanto organiseront quant à eux une expo robotisée sur le thème de l'alimentation, tandis que Thomas Sinou et Anne-Marie Ouellet (de l'entreprise L'eau du bain) remonteront leur cabane de pêcheurs.

Olivier Kemeid, Fanny Britt, Suzanne Lebeau, Michael McKenzie, Rébecca Deraspe, Myriam Dansereau comptent parmi les auteurs qui participeront à L'abécédaire d'Olivier Choinière. Un projet créé à Montréal l'an dernier qui vise à réhabiliter les mots en perte de sens. Cette fois, les auteurs invités (parmi lesquels 13 auteurs belges) choisiront des mots sur le thème «nature/culture».

Stéphane Lafleur, qui présentera son film En terrains connus, portera également son chapeau d'auteur-compositeur-interprète. Sa formation Avec pas d'casque se produira sur une petite scène extérieure autour d'un feu de camp où le public pourra faire griller des guimauves. «Max Otto Fauteux a créé une scénographie où le sol sera tapissé de neige faite de cailloux blancs», a dévoilé la commissaire.

«Notre objectif est de pérenniser des liens avec la Belgique, résume Jasmine Catudal. Il y aura également de nombreux programmateurs et diffuseurs européens, donc on espère que nos artistes se feront remarquer. Le fait d'être réunis dans le même événement les rend bien sûr plus visibles, donc on verra les liens qui se tisseront là-bas. Tout est possible!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer