Les ados pourront découvrir le MBAM avec une application

Yannis Mallat, président-directeur général d'Ubisoft Montréal, Québec, Saguenay,... (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

Yannis Mallat, président-directeur général d'Ubisoft Montréal, Québec, Saguenay, Toronto et Nathalie Bondil, directrice générale du MBAM testent la nouvelle application Quelle histoire!.

Photo Ivanoh Demers, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Magdaline Boutros
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Mieux regarder. Mieux s'imprégner d'un Borduas ou d'un Riopelle. Mieux plonger dans leur univers pour être empli de leur esthétisme.

C'est le pari que fait le Musée des beaux-arts de Montréal en faisant entrer les tablettes entre ses murs.

Grâce à l'apport financier du studio montréalais d'Ubisoft, le MBAM offrira désormais aux élèves du secondaire la possibilité de découvrir sa collection d'art québécois et canadien par l'entremise d'une application interactive appelée Quelle histoire!.

Un pari risqué que de donner à des adolescents une tablette pour qu'ils lèvent leurs yeux sur les oeuvres exposées au mur? Pas du tout, croit la directrice générale du MBAM, Nathalie Bondil.

«Je ne suis pas forcément pour les écrans dans les musées, quand ils se substituent aux oeuvres, explique-t-elle en entrevue. Mais quand les écrans vous permettent de mieux connecter aux oeuvres, de mieux interagir, de mieux regarder, alors là c'est formidable.»

«Ne pas s'ouvrir vers d'autres modes d'apprentissage comme cette application serait une erreur», a insisté Mme Bondil, en point de presse mercredi matin.

Grâce à l'application, qui est bâtie sur le principe d'un jeu questionnaire, les élèves n'auront d'autres choix que de regarder, apprécier et analyser les oeuvres, croit-elle.

«Ça mène les utilisateurs à mieux regarder et à observer parfois très finement chacune des oeuvres et non pas de «zapper» d'une image à une autre», poursuit Mme Bondil.

«Le but véritable de cette application, c'est de faire en sorte qu'on regarde mieux.»

Rencontrées sur place, Sara Mannaï et Amanda Filion, deux élèves de l'école secondaire Jacques-Rousseau, n'avaient que de bons mots pour le nouvel outil. «Quand on va dans un musée, on regarde une oeuvre puis on continue. Mais avec l'application, on regarde plus longuement, on réfléchit plus, on passe plus de temps à observer les toiles», a dit Amanda Filion.

La visite, d'une durée d'environ une heure et demie, se fait en groupe de deux sur les six niveaux du pavillon Claire et Marc Bourgie. Trente tablettes munies de l'application sont pour l'instant disponibles, mais leur nombre pourrait augmenter si le programme s'avère un succès.

Cette nouvelle plateforme - dont le contenu s'arrime au programme de l'école secondaire - est pour l'instant offerte exclusivement aux groupes scolaires, mais elle pourrait éventuellement être proposée aux familles. Mme Bondil espère également que l'application sera adaptée à d'autres collections du musée.

Le développement de ce nouvel outil pédagogique a été financé par le géant du jeu vidéo Ubisoft, qui n'a toutefois pas conçu l'application.

Une collaboration «naturelle» pour Yannis Mallat, le président-directeur général d'Ubisoft Montréal, Québec, Saguenay, Toronto. «Une des composantes de notre mission d'entreprise, c'est de préparer le futur grâce à l'éducation», a-t-il expliqué en point de presse.

Le studio montréalais va également offrir 15 000 laissez-passer à des familles montréalaises issues de milieux défavorisés pour leur permettre de découvrir les collections du musée.

Ces deux annonces combinées - «une contribution d'Ubisoft à la communauté à l'occasion du 375e anniversaire de Montréal» -représentent un investissement de 180 000 $ sur deux ans.

Le MBAM a accueilli en 2016-2017 près de 56 000 élèves québécois dans le cadre de visites scolaires. Avec Quelle histoire!, le MBAM pense pouvoir atteindre le plateau des 100 000 élèves par année d'ici 2020.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer