Le tableau Les Amoureux de Chagall adjugé pour 28,5 millions

Cette huile sur toile, qui n'avait pas changé... (PHOTO Toby Melville, REUTERS)

Agrandir

Cette huile sur toile, qui n'avait pas changé de mains depuis 1928.

PHOTO Toby Melville, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Le tableau Les Amoureux de Chagall, resté entre les mains de la même famille pendant près de 90 ans, a été adjugé mardi à New York pour 28,5 millions US, un record aux enchères pour ce peintre, selon la maison Sotheby's.

Cette huile sur toile, qui n'avait pas changé de mains depuis 1928, correspond à une phase particulièrement heureuse de la vie du peintre de Vitebsk, témoin de son amour pour sa compatriote Bella Rosenfeld et pour sa ville d'adoption, Paris.

En atteignant 28,5 millions US, après plus de 10 minutes d'enchères dominées par trois acheteurs, il a dépassé de loin les estimations qui le plaçaient entre 12 et 18 millions US.

Le précédent record pour un Chagall avait été atteint par «Anniversaire», un tableau de 1923 vendu en mai 1990 à New York pour 14,9 millions US, a précisé Sotheby's.

Avant la vente, un responsable de la maison d'enchères avait expliqué que le marché des Chagall n'était «jamais monté très haut», à la fois car l'auteur du plafond de l'opéra Garnier était prolifique mais aussi parce que les maisons d'enchères n'arrivaient pas à mettre la main sur des tableaux vraiment forts - les «Amoureux» constituant selon lui une exception.

Parmi les autres ventes de cette soirée consacrée aux impressionnistes et à l'art moderne: «Les Glaçons, Bennecourt» de Monet - mardi marquait le 177e anniversaire de la naissance du peintre de Giverny, le 14 novembre 1840 - adjugé 23,3 millions US, dans la fourchette des 18 à 25 millions US attendus.

Le record pour un Monet avait été atteint en novembre 2016 avec la vente de la Meule pour 81,4 millions de dollars US.

Ce tableau de glaçons sur la Seine, peint en 1893, marque le début des «séries» que composa le peintre, revenant dessiner les mêmes endroits sous différentes lumières ou à différentes époques de l'année.

Ces ventes font partie des grandes enchères d'automne organisées chaque année par Sotheby's et Christie's.

Lundi, un tableau du peintre français Fernand Léger, «Contraste de formes», a été adjugé 70 millions de dollars, un record là encore pour cet artiste. Record aussi pour un Magritte, «L'empire des lumières», parti pour 20,5 millions de dollars.

Le clou de ces ventes d'automne sera adjugé mercredi: il s'agit du «Salvator Mundi», de Leonard de Vinci, au coeur d'une bataille judiciaire. Il est estimé à quelque 100 millions de dollars.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer